Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

Damien Coulomb
| 20.02.2017
  • inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Institut national du cancer (INCa) recommande d’éviter temporairement l’utilisation du docétaxel dans les cancers du sein localisés, opérables. Cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l’utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques.

Cette décision est la conséquence 5 décès des suites d'une entérocolite sur terrain neutropénique, survenus entre l'été 2016 et février 2017 chez des femmes atteintes de cancer du sein, mais de bon pronostic, traitées par docétaxel en chimiothérapie adjuvante ou néoadjuvante. L'Institut Gustave Roussy et l'Institut Curie, où sont survenus tous les cas d'issue fatale, avaient précisé que dans tous les cas de décès, la forme générique du docétaxel commercialisé par la firme indienne Accord avait été utilisée.

Résultat de l'enquête le 28 mars

Une enquête de pharmacovigilance est en cours. Ses résultats seront présentés à l'ANSM le 28 mars prochain. Elle porte sur l’ensemble des spécialités contenant du docétaxel, et pas spécifiquement sur le générique Accord qui n'est, du reste, pas suspendu.

L'ANSM rappelle que le docétaxel dispose d'une alternative dans l'indication du traitement du cancer du sein : le paclitaxel. L'IGR et l'Institut Curie ont pour leur part adopter cette alternative dès la constatation de plusieurs décès sur un temps rapproché.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
FLORENCE B Médecin ou Interne 25.02.2017 à 12h18

Voila un bon exemple de manque de la prudence nécessaire avant de dire que les génériques valent les produits princeps: quelle naïveté pour des prétendus "scientifiques"! On veut soigner plus pour Lire la suite

Répondre
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 21.02.2017 à 08h25

Pourquoi uniquement des cancers du sein ? le TXT est prescrit dans d'autres pathologies ; si c'est le produit venant d'un seul laboratoire, il doit y a voir des problèmes avec d'autres pathologies ; Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 20.02.2017 à 19h57

Nos chers agences en ne voulant pas se mouiller donne le discrédit sur une molécule alors qu'un seul générique de celle-ci est en cause.
la politique du médicament et des génériques est un Lire la suite

Répondre
 
Stéphanie M Médecin ou Interne 21.02.2017 à 22h30

tout a fait d'accord, pourquoi cet effet secondaire soudain grave pour un produit connu ? L'utilisation large du générique par Curie et IGR date de quand? Les patients ont ils été prévenus? c'est Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter