Le gouvernement veut élargir le droit des infirmières à vacciner

Le gouvernement veut élargir le droit des infirmières à vacciner

09.11.2016
  • VACCIN

Le ministère de la Santé s'est engagé à élargir le droit de vacciner des infirmiers, ont annoncé mardi à l'AFP des représentants de la profession, en grève pour réclamer davantage de reconnaissance et de meilleures conditions de travail.

Le ministère a confirmé que Marisol Touraine souhaitait « élargir le périmètre de la vaccination sans prescription par les infirmiers, au-delà de la vaccination contre la grippe ». Un engagement déjà formulé lors des débats sur le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2017. Actuellement, les infirmiers ne peuvent pas vacciner sans prescription du médecin, à part contre la grippe. 

Sujet polémique

Le ministère aurait promis de revoir ces dispositions, s'est réjoui Thierry Amouroux, du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI), cité par l'AFP, espérant que les infirmiers pourront « re-vacciner tous les patients pour toutes les pathologies ». « Les possibilités de vaccination des infirmiers seront élargies », veut croire également Brigitte Ludwig, de l'Union nationale des associations d'infirmiers de bloc opératoire diplômés d'État (UNAIBODE).

« De la même manière que l’Assemblée a voté la possibilité pour les sages-femmes de vacciner l’entourage du nourrisson et de la parturiente (dans le cadre de la loi de santé, NDLR), il me semble que les infirmiers devraient pouvoir eux aussi vacciner non pas seulement une personne, mais tout son entourage », avait déjà indiqué le mois dernier à l'Assemblée la ministre, en évoquant une concertation et un décret à venir. 

L'une des mesures du budget de la Sécu en cours de discussion suscite l'ire de la profession : la possibilité pour les pharmaciens de vacciner contre la grippe, à titre expérimental.

C. D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
DOCBOB Médecin ou Interne 11.11.2016 à 17h33

Si l'on souhaite une très large couverture vaccinale, alors autorisons les boulangeries, les marchands de journaux et de tabac, le PMU et la Française des jeux à effectuer les vaccins....Ils voient Lire la suite

Répondre
 
Antoinette T Infirmier 09.11.2016 à 21h03

En vérité on s'en fout de cette proposition ...comment reléguer les vrais problèmes aux oubliettes ???!!!

Répondre
 
dupignon Médecin ou Interne 09.11.2016 à 20h58

Pourquoi ne pas faire effectuer les vaccinations par les infirmières , mais celles ci devront informer les patients des éventuelles contre indications , être parfaitement à l'aise sur le calendrier Lire la suite

Répondre
 
JLCB Médecin ou Interne 09.11.2016 à 20h15

La vaccination serait donc un acte totalement anodin et il n'y aura plus besoin d'avoir toute la connaissance qu'a un médecin de son patient.

Répondre
 
JEAN-MICHEL F Pharmacien 09.11.2016 à 15h23

Merci de rappeler qui est la patientèle des IDE, elle est limitée aux patients âgés en soins, pansements post traumatiques, etc... le tout sans dépasser 7% de la population
quel est le pourcentage Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 10.11.2016 à 02h32

Le vrai moyen serait de cesser de laisser discréditer les médecins, et de se décider enfin à lutter efficacement contre les antivax.

Répondre
 
AD24 Médecin ou Interne 10.11.2016 à 10h01

L'objectif est d'augmenter la couverture vaccinale... !! C'est ce qu'on veut faire croire...
A mon avis, il s'agit plus d'un moyen de diversifier son activité pour conserver un même niveau de Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 4

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... Commenter

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter