Juppé : « pas de marge » à l'hôpital pour baisser le nombre de fonctionnaires

Juppé : « pas de marge » à l'hôpital pour baisser le nombre de fonctionnaires

17.10.2016
  • JUPPE

Alain Juppé a estimé lundi matin qu'il n'y avait « pas de marge de manœuvre » dans le personnel hospitalier pour une diminution du nombre de fonctionnaires. « Ce sont des services extrêmement tendus », a-t-il souligné sur Europe 1.

L'ancien Premier ministre a brocardé sans le nommer François Fillon et son ambition de supprimer 600 000 postes de fonctionnaires là où, lui, en propose seulement 300 000. « Il faut être audacieux mais réaliste. J...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 1 Commentaire
 
DCD Médecin ou Interne 20.11.2016 à 09h05

Je suis d'accord Mr Juppé l le départ de plus de la moitié des médecins libéraux
à la retraite en 5 ans va détruire la Medecine Libérale de proximité hélas
Quel gâchis. ! J'espère que les deux Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter