Les brutes en blanc : des médecins écœurés répliquent à Winckler

Les brutes en blanc : des médecins écœurés répliquent à Winckler

Stéphane Long
| 15.10.2016
  • Les brutes en blanc : des médecins écœurés répliquent à Winckler-1

Rarement un médecin aura autant suscité la colère de ses pairs. Depuis la sortie du livre « Les brutes en blanc », de Martin Winckler (alias le Dr Marc Zaffran), les protestations se multiplient sur Internet. Ras-le-bol, écœurement, désarroi, tristesse, la profession réagit violemment à cet ouvrage qui fait le procès de la médecine française et des médecins, accusés de maltraiter leurs patients.

La pilule a d’autant plus de mal à passer que l’attaque vient d’un (ex) confrère. Le discours de Martin Winckler sur la maltraitante médicale n’est pas nouveau, mais la violence de l’attaque envers les médecins a surpris même les praticiens les plus bienveillants à son égard.

« Le Quotidien » a parcouru quelques-uns des blogs tenus par des médecins blogueurs blessés et en colère. Ils expliquent les raisons de leur malaise.

D’accord avec le constat de Winckler…
La maltraitante médicale existe. Pas un praticien ne nie son existence. « N’importe quel médecin a déjà entendu dans son cabinet des récits terrifiants de patients en pleurs », témoigne le Dr Jean-Baptiste B., qui anime le blog « Chronique d’un jeune médecin quinquagénaire ».

« Il n’est nullement mon intention de défendre des praticiens qui sont la honte de la profession », annonce en préambule l’auteure du « Blog de Stockholm ».

Le Dr Christian Lehmann, généraliste et écrivain, partage lui aussi les constats établis par Martin Winckler, dont il est un ami depuis le début des années 2000. « Oui, les cas de maltraitantes existent, mais lorsque sur plus de 400 millions de consultations annuelles, le CISS [associations de patients] produit 9 000 plaintes, c’est peu et non démonstratif », écrit le Dr Dominique Thiers-Bautrant, gynécologue et élue FMF.

Sur le blog « Au pays des vaches mauves », @Fluorette, généraliste (auteure de « Promenade de santé », éditions Grasset), reconnaît que « la violence dans le soin existe et rien ne la justifie », qu’elle vise les patients, maltraités verbalement et physiquement, mais aussi les médecins eux aussi parfois agressés par des patients.

… mais un « titre putassier »
S’il y a une chose qui ne passe pas auprès des médecins, c’est le titre du livre de Martin Winckler, « Les brutes en blanc ». « La majorité d’entre nous se sent blessés par le titre putassier de l’ouvrage, s’irrite @Fluorette. Il surfe sur la vague de cette haine qui prend de l’ampleur envers une “caste de privilégiés”. » Sur Twitter, Martin Winckler reconnaît lui-même faire de la provocation à travers ce titre. « Il est temps que je l’admette et que je l’assume », écrit-il dans un tweet.

... et une « caricature grotesque »
« Difficile de ne pas se sentir visé » par le livre de Winckler, relève le Dr B.. En surface, la critique de l’écrivain englobe toute la profession, sans distinction, ce que traduit son titre.

Christian Lehmann regrette la « généralisation hâtive » de son confrère, lorsqu’il s’agit de dénoncer « le comportement de certains médecins ». Le généraliste poursuit la critique : « Tu précises quand même que tu ne parles pas de tous les médecins. Mais c'est pourtant ce que tu as écrit, répété, insinué, maintes et maintes fois dans le même livre. […] Toujours cette confusion entretenue à dessein entre "LES" et "DES", afin de souligner l'ampleur du phénomène. »

« Chier sur l’ensemble d’une profession n’a jamais été un traitement valide », regrette l’auteure du « Blog de Stockholm ».

Le Dr Thiers Bautrant estime que cette « caricature grotesque dans laquelle l’immense majorité des médecins ne se reconnaît pas et que l’immense majorité des patients ne connaît pas » empêche une réflexion constructive sur la question de la maltraitante médicale.

Une vision dépassée
Le monde médical décrit par Martin Winckler, qui a exercé de 1983 à 2008, serait éculé. « Tant d'eau a passé sous les ponts depuis que nous étions étudiants sur les bancs de la fac, Martin, écrit le Dr Lehmann. Le monde a changé, Internet a bouleversé la donne, permettant aux médecins qui le souhaitaient, et ils sont nombreux, d’échanger, de bousculer leurs certitudes, de s’épauler et de partager leurs savoirs. »

« Cette description de Winckler semble donc correspondre à une vision du “monde d’avant“, abonde le Dr Thiers-Bautrant, c’était avant la loi Kouchner, avant l’information du patient, avant le consentement éclairé. »

Pour l’auteure du « Blog de Stockholm », ceux qui critiquent le corps médical aux côtés de Winckler sont « coupés de la réalité quotidienne du soin, et des différentes réalités professionnelles que recouvre la médecine. […] Ce déferlement de généralités accusatrices est issu de personnes qui n’ont pas, ou plus, l’expérience de la situation qu’elles critiquent. »

Des médecins maltraités, accablés
« Tu insultes et maltraites des confrères et des consœurs qui n’en ont pas besoin. La profession (comme beaucoup d’autres) est en grande souffrance », relève Christian Lehmann qui reproche à Winckler de maltraiter ses confrères « pour faire avancer sa cause ».

Pour le « Blog de Stockholm », il se trompe de combat : « La course aux profits des différentes administrations est une malraitance institutionnelle autrement plus prévalante que la soi-disant maltraitante médicale généralisée, et autrement plus inquiétante pour la qualité des soins. »

« Le problème aujourd’hui est que le système de santé français est devenu maltraitant, analyse @Fluorette. Envers les soignants ET envers les patients. c’est pour cela qu’il faut se battre, c’est contre cela qu’il faut se battre. Pas les uns contre lies autres. »

« Tous maltraitant, sauf moi : la maladie de Winckler en vidéo »

Le Dr Xavier Gouyou-Beauchamps critique à sa façon le livre de Martin Winckler. Dans une vidéo parodique inspiré du film « Les dix commandements », de Cecil B. DeMille, le chirurgien orthopédique met en scène « Moïse Winckler »...


La maladie de WINCKLER par ucdf

 

Plus de lecture :

Orgueil et préjugés : Martin Winckler et les brutes en blanc - En attendant H5N1, du Dr Christian Lehmann

Les médecins sont-ils tous des « Brutes en blanc » ?, du Dr Dominique Thiers-Bautrant

Air médecine, de brutes en blanc - Au Pays des vaches mauves de @Fluorette

Les brutes de l'air médecine, par Stockholm

Le bon, la brute et le médecin - Chroniques d'un jeune médecin quinquagénaire, du Dr Jean-Baptiste B. 

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 32 Commentaires
 
hoyle Médecin ou Interne 10.12.2016 à 20h11

ayant commencé médecine en sept 70 et fait ma spécialité de dermato en 1981, je suis un dinosaure des études médicales françaises; je suis a presque 6 mois de la retraite ; et contente de la Lire la suite

Répondre
 
docpneumo Médecin ou Interne 18.10.2016 à 10h51

Je continue : hospitalisé en réa, je viens d'en baver. Outre les sondes inutiles, ce qui est presque le pire, est l'absence de passage de médecin. Et oui, même entre collègues, aucune info ! Il a Lire la suite

Répondre
 
docpneumo Médecin ou Interne 17.10.2016 à 13h19

Je viens d'etre hospitalisé aux urgences puis en réa, puis en gastro : je confirme que beaucoup de collègues sont des brutes par leurs actes ou par leurs propos. Je vais le lire ce livre. Je ne vous Lire la suite

Répondre
 
Bernard B Médecin ou Interne 17.10.2016 à 11h07

Une des plus belles réponses se trouve dans le tout récent et excellent film des frères Dardenne "la Fille inconnue". Plutôt que d'attaquer un cuistre qui ne demande que cela, le récit montre bien, Lire la suite

Répondre
 
Claudine Médecin ou Interne 17.10.2016 à 11h06

Ce genre de livre démagogique ne fait rien avancer, écrit par un personnage qui a exercé peu de temps la médecine de terrain et s'en trouve éloigné depuis bien longtemps. Quand on lui demande Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

C à 25 euros : les médecins de Romillé encourent 6 mois de non-prise en charge de leurs cotisations sociales

Romillé

Quatre médecins contestataires de Romillé (Ille-et-Vilaine), qui cotent le C à 25 euros depuis février 2016, ont été entendus hier... 25

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter