Furieux des propositions de l'ARS, les internes parisiens veulent plus de postes en gériatrie et aux urgences

Furieux des propositions de l'ARS, les internes parisiens veulent plus de postes en gériatrie et aux urgences

Sophie Martos
| 11.10.2016
  • GERIATRES

Les Syndicats des internes des hôpitaux de Paris (SIHP) et de médecine générale (SRP-IMG) ont dénoncé dans une lettre commune les faibles effectifs proposés par l'agence régionale de santé (ARS) pour les futurs diplômes d'études spécialisées (DES) de gériatrie et médecine d'urgence qui ouvriront à la prochaine rentrée universitaire.

Mis en place dans le cadre de la réforme du 3e cycle des études médicales, ces deux nouveaux DES seront offerts au choix des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 3 Commentaires
 
Michael F Médecin ou Interne 14.10.2016 à 07h03

L'ARS pense différemment, ils pensent qu'un urgentiste spécialiste sera obligé de rester urgentiste toute sa vie, tandis que pas mal d'urgentistes actuels prennent un cabinet ou un mi-temps après 20 Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 11.10.2016 à 21h55

Des urgentistes à la retraite ?? déjà ?? ça n'existe pourtant pas depuis si longtemps ??

Répondre
 
Chirurgien Médecin ou Interne 12.10.2016 à 08h05

C'est peut-être parce qu'ils ont cumulé tellement de points sur leur compte épargne-temps qu'il partent comme les conducteurs de train à la SNCF !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 16

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter