Publi-rédactionnel réalisé par Le Quotidien du Médecin Agence pour Medtronic France - L'économie de la santé : transformer la santé, ensemble

Publi-rédactionnel réalisé par Le Quotidien du Médecin Agence pour Medtronic FranceL'économie de la santé : transformer la santé, ensemble

10.10.2016
Pour Medtronic, l’avenir de la santé passe par de nouvelles approches et de nouvelles formes d’innovation. Chaque acteur peut et doit apporter sa pierre à l’édifice. L’entreprise travaille ainsi à créer un écosystème de partenariats qui permettra de transformer la prise en charge des patients chroniques et de relever l’un des plus grands défis de la France : pérenniser le financement d’un système de santé solidaire et de qualité. Entretien avec Laurence Comte-Arassus, présidente de Medtronic France.
  • Publi-rédactionnel réalisé par Le Quotidien du Médecin Agence pour Medtronic France - L'économie de la santé : transformer la santé, ensemble-1
« La santé est une économie à part entière qui crée des emplois et sauve des vies. C’est une économie de marché avec ses clients, ses concurrents et ses contraintes très spécifiques puisqu’il s’agit d’un marché administré par l’état », commente Laurence Comte-Arassus, présidente de Medtronic France. Le modèle actuel  peine à répondre au vieillissement de la population et à l’explosion des maladies chroniques. Nous devons donc changer la façon dont nous abordons la question de la pérennité d’un système auquel nous sommes tous attachés. Les industriels de la santé, de par leur expertise et leur expérience, ont des propositions concrètes à faire et Medtronic fait partie de ceux qui se sont organisés pour apporter leur pierre  à  l’édifice et proposer au système de santé sa capacité d’innovation pour créer de la valeur en santé. « Nous travaillons sur les modes de financement et l’organisation des soins. Nous concentrons nos efforts sur des innovations qui améliorent les résultats au niveau thérapeutique, procédural et même organisationnel du système de santé. Des innovations que les patients et les soignants jugent utiles et qui restent en ligne avec les contraintes financières », précise Laurence Comte-Arassus. « Nous sommes un acteur mobilisé et collaboratif, engagé dans la réussite d’un système de santé centré sur les résultats qui sont importants pour les patients et les soignants. »

Avancer ensemble pour transformer la santé

Personne ne peut relever seul les défis posés par la santé. « Travailler ensemble », tel est le leitmotiv de Medtronic dans son approche « Further, Together ».
« Nous nous associons à ceux qui, comme nous, sont convaincus que le travail collaboratif permettra de trouver des solutions pour pérenniser notre système de santé tout en maintenant – voire en améliorant – la qualité des soins dispensés à chaque patient. Nous souhaitons par ailleurs former des alliances avec des organismes de financement publics et privés, des instances gouvernementales et des systèmes hospitaliers qui désirent collaborer avec nous à la conception et au déploiement de modèles économiques fondés sur la création de valeur en santé. » Cette ambition a pris de l’ampleur et a poussé Medtronic à créer la division IHS (pour Integrated Health Solutions), chargée de se focaliser sur des solutions et des services pour les établissements de santé, au-delà des seuls dispositifs médicaux. Aujourd’hui, elle accompagne les centres pour qu’ils créent de la valeur en santé en travaillant par exemple sur l’efficience d’un parcours de soins intra-établissement.
« Nous avons signé un partenariat de recherche sur la valeur en santé avec l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Strasbourg dont l’objectif est l’amélioration de la prise en charge globale des patients. C’est une démarche qui s’impose : par exemple, pour un cancer, la période de diagnostic est souvent très longue, avec de multiples examens diagnostiques, avant d’arriver au traitement. Plusieurs mois peuvent s’être écoulés entre la première consultation et l’accès à la thérapie. Les meilleures équipes, les meilleures technologies ne peuvent rattraper l’évolution d’une tumeur. Nous cherchons donc d’abord à répondre à ce défi organisationnel. Et, une fois l’ablation chirurgicale du cancer réalisée, il faut pouvoir évaluer l’efficacité du traitement proposé. Il ne s’agit pas de suivre le nombre d’actes chirurgicaux, mais les résultats qui comptent vraiment pour le patient, au quotidien. »
« Dans une expérience pilote menée au centre hospitalier universitaire de Maastricht, aux Pays-Bas, Medtronic a fourni un programme de gestion sur site dédié à la formation du personnel hospitalier qui a permis de réaliser une économie de près de 2,5 millions de dollars, en un an, en améliorant l’efficacité opérationnelle. Une réflexion est en cours pour pouvoir adapter ce modèle à la France. »


D’après un entretien avec la présidente de Medtronic France, Laurence Comte-Arassus.
Dr Sophie Carrillo
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter