Démission en masse de médecins urgentistes au centre hospitalier d'Avignon

Démission en masse de médecins urgentistes au centre hospitalier d'Avignon

Henri de Saint Roman
| 06.10.2016

Treize médecins urgentistes (sur les 28 que compte le service) du centre hospitalier Henri Duffaut d'Avignon ont présenté conjointement leur démission le 5 octobre. Pour expliquer leur décision, les praticiens ont invoqué des conditions de travail de plus en plus difficiles.

Abattage

Depuis plusieurs mois, « la pression est de plus en plus forte, ce qui génère des tensions en termes de prises en charge, de plages horaires et d'effectivité des gardes », indique le secrétaire général de la CGT du centre hospitalier, Patrick Bourdillon, qui n'hésite pas à parler d'« abattage ». Le syndicaliste ajoute que de surcroît, « une défiance vis-à-vis de la gouvernance » du pôle des urgences s'est installée chez les praticiens.

Du côté du centre hospitalier, on précise que la période de préavis engagée va être mise à profit pour poursuivre les discussions entre médecins, président de la commission médicale d'établissement (CME) et direction, « en vue d'arrêter une organisation commune recueillant une plus forte adhésion ».

Nouveau référentiel de temps de travail à l'étude

Selon l'établissement, un certain nombre de restructurations et extensions du service a déjà été engagé « de façon à améliorer les conditions d'accueil des patients et d'exercice des professionnels ». Au programme, selon le centre hospitalier, « un important projet de reconstruction du service et l'application progressive du nouveau référentiel de temps de travail des médecins urgentistes ».

Des négociations ont été engagées entre les 13 praticiens démissionnaires et la direction de l'établissement.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 06.10.2016 à 23h34

Pour une fois qu une mmg intra muros dans l'hôpital fonctionnait bien et ne vivotait pas comme les autres intra muros , force est de constater que cela n'aura pas désengorgé les "urgences" gratuites Lire la suite

Répondre
 
Jean-Gregoire E Médecin ou Interne 06.10.2016 à 23h09

Vite , allez vous installer en libéral .
"urgentiste"c'est le mot qui sonne bien spécialistes gros trucs...ça fait rêver.... sf la série urgence ou les documentaires télévisés....MAIS vous n'êtes Lire la suite

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 07.10.2016 à 02h27

C'est bien ce qui est écrit mais bientôt" nono le robot" (les aides techniques(petits ou grands) aux urgentistes rentrera dans le milieu libéral) ! Car même pour une urgence il faudra se lever tôt, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... 2

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 8

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter