Des outils pour sensibiliser les médecins au « Moi(s) sans tabac »

Des outils pour sensibiliser les médecins au « Moi(s) sans tabac »

Coline Garré
| 15.09.2016
  • tabac

En novembre aura lieu l'opération « Moi(s) sans tabac », qui se veut un défi aux fumeurs lancé par le ministère de la santé et Santé publique France, pour les inciter à arrêter de fumer. « Un mois sans fumer, c'est 5 fois plus de chance d'arrêter », font valoir les autorités sanitaires, qui s'inspirent de l'expérience britannique : la campagne « Stoptober » mise en place par Public Health England a entraîné une augmentation de 50 % des tentatives d'arrêt du tabac dès la première année. 

Un site pour les médecins 

Dès aujourd'hui, les autorités s'adressent aux professionnels de santé pour qu'ils soient un des relais de cette campagne, fondée sur des messages positifs d'entraide et d'encouragements. 

Les professionnels de santé disposent désormais d'un site dédié : pro.tabac-info-service.fr où ils peuvent trouver un socle de connaissances sur le tabagisme et des outils à l'accompagnement au sevrage pour aider leurs patients. 

Ils peuvent aussi commander des affiches et flyer reprenant les messages de la campagne : « en novembre, on arrête ensemble » et « ici, on soutient tous ceux qui ont arrêté de fumer ». 

Le grand public sera lui destinataire d'un flyer indiquant les ressources pour les soutenir dans leur démarche d'arrêt du tabac dont la nouvelle application mobile Tabac info service et la ligne téléphonique 39 89 pour un soutien personnalisé et gratuit. Enfin les pharmacies diffuseront un kit d'aide à l'arrêt, que les particuliers peuvent aussi commander sur tabac-info-service.fr. 

« L'appui des professionnels de santé est indispensable pour le succès de l'opération Moi(s) sans tabac », indique Santé publique France, rappelant que 13 millions d'adultes fument quotidiennement, et six fumeurs sur 10 veulent arrêter. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Minh Dung N Médecin ou Interne 07.10.2016 à 01h27

À chaque incident ou accident, on applique le Principe de Précaution ." Fumer Tue" affiché sur les paquets de tabac qui sont en vente libre ! Cherchez l'erreur

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter