La pneumonie d’Hillary Clinton ? On ne saura jamais si c’est le vrai diagnostic, selon Bernard Debré

La pneumonie d’Hillary Clinton ? On ne saura jamais si c’est le vrai diagnostic, selon Bernard Debré

Stéphane Long
| 13.09.2016
  • debre

Hillary Clinton a-t-elle tout dit sur son état de santé ? Les interrogations subsistent après le malaise dont elle a été victime lors des célébrations du 11 septembre. Officiellement, la candidate à la présidentielle américaine est atteinte d’une pneumonie. Pour faire taire les rumeurs, son entourage promet de publier cette semaine de nouveaux documents médicaux.

Invité à réagir sur le sujet à l’antenne de Radio Classique, le Pr Bernard Debré a exprimé ses doutes sur la véracité et l’objectivité des bulletins de santé officiels des hommes et des femmes politiques.

La pneumonie d’Hillary Clinton ? « Il faut savoir si c’est le vrai diagnostic, et on ne le saura à mon avis jamais », a confié l’urologue, qui a lui-même participé à l’opération de la prostate de François Mitterrand en 1992 avant qu’il ne décède d’un cancer.

Les cas Pompidou et Mitterrand

Peut-on maquiller un bulletin de santé ? « J’en ai deux expériences », répond le Pr Debré qui évoque les cas de Georges Pompidou et de François Mitterrand. Concernant ce dernier, « il était malade vraisemblablement avant même son élection en 1981, et les bulletins de santé rédigés par le Dr Claude Gubler [son médecin] étaient tous faux », avance Bernard Debré.

Pour le député de Paris, une loi qui imposerait aux candidats et aux élus de publier leur bulletin de santé n’a aucun sens. « D’une part, ils vont être maquillés, s’ils veulent le maquiller. Et d’autre part, qu’est-ce que ça veut dire ? Est-ce qu’on va demander à un psychiatre d’évaluer l’état psychologique d’un candidat ou d’un élu ? C’est absolument impossible. »

Pour le Pr Debré, la question du secret médical se pose également aux professionnels amenés à établir ces bulletins de santé. « Si ce sont les médecins de famille du candidat ou de l’élu qui le font, ils vont maquiller, ou ne pas dire toute la vérité. C’est extrêmement difficile. Je n’ai pas la solution » à la question de la transparence sur l’état de santé des politiques.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
jean michel s Médecin ou Interne 14.09.2016 à 10h45

Mme Clinton a le plus vraissemblablement fait un malaise vagal par hypotension orthostatique dans un contexte classique de forte chaleur humide, de prises d'antihypertenseurs, peut-être de Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 14.09.2016 à 08h54

WTF

Répondre
 
CATHERINE P Médecin ou Interne 13.09.2016 à 22h16

Quel est l'intérêt de connaître le fond de la pensée de ce personnage ? Son avis est du plus haut intérêt...

Répondre
 
C. Normal Médecin ou Interne 13.09.2016 à 20h29

Ah oui, le fameux adénome bénin, mr debré.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Des réquisitions qui provoquent l'exaspérationDes généralistes de l'Aude ferment leur cabinet aujourd'hui Abonné

En grève des gardes depuis le 1 er janvier, des médecins généralistes de l'Aude fermeront leur cabinet pour protester contre les... Commenter

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... 3

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter