L'hôpital Pompidou ferme neuf blocs à cause d'un champignon

L'hôpital Pompidou ferme neuf blocs à cause d'un champignon

Anne Bayle-Iniguez
| 12.07.2016
  • HEGP

La présence de champignons filamenteux dans l'air de trois salles de bloc opératoire de l’Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) a contraint l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) à prendre dès lundi des mesures d'urgence pour limiter le risque d'infections nosocomiales et transférer les urgences autant que les opérations programmées.

« Par mesure de précaution, la direction et le président du Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) de l’hôpital ont pris la décision [lundi] en fin de journée, en accord avec la communauté médicale, de fermer le bloc 1 (qui comprend neuf salles d’opération) pour pouvoir procéder aux opérations de désinfection de l'ensemble des salles, a précisé le CHU francilien. Il n’a été constaté aucune contamination de patient. Les deux autres secteurs de blocs de l’hôpital fonctionnent normalement. »

L'AP-HP a également mis en œuvre une « réorientation » des activités de chirurgie orthopédique et de digestive lourde ainsi que des urgences orthopédiques et polytraumatiques, et ce « en lien avec d’autres hôpitaux de l’AP-HP et en articulation avec l'agence régionale de santé Ile-de-France, les SAMU et les pompiers ».

L'AP-HP rassure

Alors que le « Figaro » relate l'inquiétude des chirurgiens de l'HEGP en plein état d'urgence et à deux jours des festivités du 14 juillet, l'AP-HP se veut rassurante : « Aucune incidence n’est constatée à ce jour sur la prise en charge des urgences à Paris. »

Après le nettoyage complet des blocs concernés, de nouveaux prélèvements seront effectués avant réouverture des salles. Toujours selon le « Figaro », les champignons détectés au bloc font partie du genre aspergillus. Ils peuvent provoquer différentes formes de mycoses qui peuvent faire courir un risque aux patients immunodéprimés.

À son ouverture, il y a 15 ans, l'HEGP flambant neuf avait déjà dû faire face à une grave épidémie de légionellose.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... Commenter

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 1

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter