À La Réunion, les libéraux inquiets pour le secret médical

À La Réunion, les libéraux inquiets pour le secret médical

Henri de Saint Roman
| 11.07.2016

À la Réunion, le projet de l'agence régionale de santé (ARS) baptisé « Océan indien innovation santé » (OIIS) inquiète les médecins libéraux réunis au sein de l'association Med'Océan.

Dans le cadre de l'appel à projets « Territoire de Soins Numérique », OIIS ambitionne de développer des organisations et outils innovants favorisant l’accès à la prévention et la coordination des parcours de soins dans quatre pathologies : diabète, AVC, insuffisance rénale, et insuffisance cardiaque.

Mais selon le Dr Philippe de Chazournes, généraliste à La Réunion et président de Med'Océan, une grande quantité de données de santé seront collectées dans le cadre de ce projet, sans garantie. Des agents de l'ARS vont par exemple appeler les Réunionnais pour les interroger sur leurs pathologies, affirme Philippe de Chazournes. « Ces agents sont-ils habilités à recueillir ces données ? » interroge-t-il. 

Les hôpitaux américains piratés 

L'ARS collectera aussi, via la messagerie MS Santé, un grand nombre de données issues des établissements, des laboratoires d'analyse, des DMP, des cabinets de radiologie ou des cabinets libéraux. Elles seront stockées dans un data center agréé. Mais pour Med'Océan, même si ces informations sont anonymisées, le risque de dérapage est grand.

« Des exemples récents de dévoilement par des hackers de données privées d’hôpitaux américains sont là pour attester que cette menace n’a rien de théorique », argumente le Dr Philippe de Chazournes.

Sur ces bases, Med'Océan invite les patients réunionnais à ne pas répondre aux questions de l'ARS et à envoyer à leur médecin traitant un courrier spécifiant leur refus de laisser transmettre à leur insu des données les concernant.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter