Accès aux soins, dépassements : Touraine et la CNAM corrigent l'UFC-Que choisir

Accès aux soins, dépassements : Touraine et la CNAM corrigent l'UFC-Que choisir

Sophie Martos
| 01.07.2016

La ministre de la Santé et l'Assurance-maladie ont contesté, jeudi 30 juin, les conclusions du rapport d'UFC-Que choisir consacré à l'accès aux médecins libéraux et aux dépassements d'honoraires.

Publiée le 29 juin, l'enquête de l'association de consommateurs, pointe du doigt l'échec des mesures politiques conduisant à l'aggravation de la fracture sanitaire en France et les délais pouvant s'allonger pour avoir un rendez-vous chez un généraliste, un gynécologue, pédiatre ou ophtalmologiste.

Selon les résultats de cette enquête, environ 14 millions de Français (23 % de la population) auraient des difficultés à consulter un généraliste à moins de 30 minutes de leur commune. L'accès aux spécialistes serait également préoccupant. Il est difficile dans 28 % des cas de recourir aux ophtalmologistes, dans 30 % des cas d'être reçue par un gynécologue, et dans 33 % des situations de consulter un pédiatre.

La ministre de la Santé a dénoncé les biais de l'étude et les « contrevérités absolues » de l'association de consommateurs. « Le nombre de médecins a augmenté et ceux exerçant dans les centres de santé n'ont pas été pris en compte », a notamment critiqué Marisol Touraine.

Dépassements d'honoraires en baisse

La CNAM a de son côté contesté l'analyse de l'UFC-Que choisir, qui observe que le volume global des dépassements d'honoraires augmente. « Cette approche n'est pas celle qui reflète le mieux la réalité des restes à charge pour les patients, analyse l'Assurance-maladie. Celle-ci ne mesure pas la dépense supportée in fine par l'assuré. »

Le taux de dépassement moyen a en réalité baissé chez les médecins de secteur II. « Il est ainsi passé, pour l'ensemble des médecins de secteur II, de 55,4 % en 2012 à 54,1 % en 2014 et à 53,3 % à fin 2015 », précise-t-elle. Parallèlement, la part des actes pratiqués au tarif opposable dans le secteur II s'est aussi améliorée, passant de 32,9 % en 2012 à 36,2 % fin 2015.

La CNAM a également mis en cause les chiffres avancés par l'association sur les compléments d'honoraires par spécialité. Entre 2012 et 2015, le taux moyen des dépassements a diminué au sein des trois spécialités étudiées par l'association (de 69,3 % à 62,7 % chez les pédiatres, de 60,5 % à 57,2 % pour les ophtalmologistes et de 80,8 % à 74,8 % chez les gynécologues).

Enfin, selon la caisse, il « conviendrait de rapporter l'évolution des dépassements observés à ce qu'elle aurait été spontanément, si la tendance historique s'était poursuivie », explique-t-elle : « 385 millions d'euros de dépassements ont été évités par rapport au tendanciel des années précédentes (...) ce qui est très supérieur aux 59 millions d'euros avancés par l'UFC », réplique-t-elle.

L'Assurance-maladie estime que les « résultats obtenus au cours des trois dernières années (grâce au contrat d'accès aux soins, notamment, NDLR) constituent une rupture incontestable par rapport à l'évolution observée sur la longue période ».

Des « solutions caricaturales » pour la CSMF

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a de son côté dénoncé jeudi « les solutions caricaturales de l'UFC-Que choisir », qui propose la fermeture du secteur II et le conventionnement sélectif (une arrivée pour un départ dans une zone surdotée).

« Le contrat d'accès aux soins est un dispositif à revisiter et à améliorer, mais qui a permis une diminution des compléments d'honoraires », rappelle le syndicat. Le manque de médecins est au contraire « le résultat d'un manque d'attractivité du statut de médecin libéral et ce ne sont pas des contraintes supplémentaires, telles que le conventionnement sélectif qui favorisera l'engagement des jeunes générations », conclut la confédération. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
JEAN FRANCOIS C Médecin ou Interne 04.07.2016 à 13h14

« Que choisir » reste dans le vieux cliché du médecin nanti et richissime. Tapez encore sur les médecins, vous n'aurez plus de médecin du tout dans certains domaines clé... Obstétrique, MG, chir diges Lire la suite

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 17.07.2016 à 10h49

"ça tourne au sacerdoce"
je rappelle le "sacerdoce professionnel pour celui qui a oublié"
Ne pas boire, ne pas fumer, ne pas avoir des pensées charnelles, mais surtout avoir "pleins de distractions Lire la suite

Répondre
 
nicolas b Médecin ou Interne 03.07.2016 à 00h35

Le jour où on paiera le réel coût de la santé à son praticien approche, Que Choisir et autres et magazines voulant faire dans le sensationnel s'offusqueront de la "dérive"... Ce ne sera que le Lire la suite

Répondre
 
ecirtapl Autre Professionnel Santé 02.07.2016 à 22h56

A force de sous payer les médecins ( comparer la consultation au plein de gas oil ou d'essence POUR PARTIR EN VACANCES ) nos patients vont etre obligés de se rendre dans les services d'urgence des Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 02.07.2016 à 17h10

En 2020 je travaille sur internet, je rempli les cases du DMP pour être payé ( et que le patient puisse être remboursé) ainsi que tout les formulaires sécu, mutuelles, et toutes les assurances Lire la suite

Répondre
 
pierre a Médecin ou Interne 02.07.2016 à 10h34

La population qui ne defend pas sa santé en paiera les conséquences a force de tirer sur les ambulances il n'y aura plus de médecins pour prendre en charge la médecine de ville et l'attente dans les Lire la suite

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 16.07.2016 à 19h44

c'est pas grave "Watson" gère tout!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 1

L'espérance de vie en recul en 2015 aux États-Unis, selon les CDC

Longévité

L'espérance de vie des Américains a reculé en 2015, une première depuis 1993 selon un rapport des autorités sanitaires américaines. Un... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter