« Maison de l'obésité » : rien que le nom, cela ne donne pas envie...

« Maison de l'obésité » : rien que le nom, cela ne donne pas envie...

14.05.2016

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage... La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Ouvrir des maisons de l'obésité pour améliorer le suivi après après une chirurgie bariatrique... Pour ce médecin, c'est « bonjour la déprime »...   

 

citation
"Maisons de l'obésité"... rien que le nom, cela ne donne pas envie. A moins que ce ne soit fait exprès pour vous dégoûter de tout y compris de manger. Dans ce cas, on peut considérer que le but est atteint mais "bonjour la déprime" ! Après les maisons de santé qui sont de véritables coquilles vides parce que sans médecins, on a préconisé les centres de santé sexuelle qui pourraient avoir un certain succès (en fait tout dépend de ce qu'on y offre) et voilà venues les maisons de l'obésité... Et moi qui croyais que ces maisons avaient portes closes depuis longtemps car la seule personne qui savait les tenir était très âgée et d'ailleurs réside au paradis depuis fin 2015.citation

 


Posté le 11 mai 2016. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Des « maisons de l'obésité » pour améliorer le suivi après une chirurgie bariatrique »


Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 15

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter