« Chronophages », « bureaucratiques », « opaques » : les ARS sévèrement jugées par les cliniques

« Chronophages », « bureaucratiques », « opaques » : les ARS sévèrement jugées par les cliniques

Henri de Saint Roman
| 13.05.2016
  • ars cliniques

Les relations entre les établissements privés et leurs agences régionales de santé (ARS) ne sont pas au beau fixe. Un sondage réalisé par IPSOS* à l'occasion de la convention 2016 de la FHP MCO met en lumière le ressenti globalement négatif des patrons de clinique assez critiques sur leurs relations avec les ARS. Et peu optimistes sur ce terrain.  

Ce jugement se traduit dans les notes de satisfaction générale attribuées aux ARS. 43 % des répondants leur donnent une note...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 6 Commentaires
 
Un médecin Médecin ou Interne 17.05.2016 à 15h27

Je crois que les ARS sont indispensables à la sécurité sanitaire et elles sont dans leurs rôles de contrôler les établissements de santé. Je crois sincèrement qu'elles devraient vérifier de façon Lire la suite

Répondre
 
JACQUES L Médecin ou Interne 14.05.2016 à 17h15

« La technique est bien rodée de la part des administrations centrales, et leur relai régional, les ARS . Pour justifier les fermetures, des établissements , ont commence par affirmer qu'un geste prat Lire la suite

Répondre
 
MIREILLE C Médecin ou Interne 14.05.2016 à 09h54

« C'est celui qui paye qui commande...et par qui sont payées les ARS? au fait: combien coûtent t elles aux contribuables? »

Répondre
 
marie Francoise P Médecin ou Interne 13.05.2016 à 21h55

« Je. Suis. Tout a fait d accord pour cette remarque,.je. Me permets d ' autant plus a le dire aussi car je travaille et en libéral et dans le public (vacataire psychiatre ) 2 mondes différents.je Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE L Médecin ou Interne 13.05.2016 à 20h55

« Comment des fonctionnaires peuvent ils comprendre la gestion d'une entreprise privée ?  »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... 2

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 15

Des files d'attente quatre jours par an pour prendre rendez-vousSous le feu des critiques, un ophtalmo gardois défend sa méthode Abonné

Le Dr Thierry Bangil, ophtalmologue à Pont-Saint-Esprit, organise une fois par trimestre une prise de rendez-vous pour le renouvellement de... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter