Vade retro satanas, formule médicale ou religieuse ?

Vade retro satanas, formule médicale ou religieuse ?

30.04.2016
  • L'exorciste

Possession diabolique ou délire mystique ? Voilà la question à laquelle ont essayé de répondre les participants – exorcistes, psychiatres et psychologues – réunis à Rome à l'occasion d'un séminaire organisé par l'institut Sacerdos des légionnaires du Christ en collaboration avec l'association internationale des exorcistes, l'AIE.

Devant deux cent cinquante participants venus du monde entier et appartenant aux sphères religieuse, médicale et même judiciaire (le procureur de la République de la ville de Pérouse ayant fait le déplacement), les orateurs ont débattu pendant une semaine.

À chaque religion son prisme

Pas de jets de bave verte comme dans le film « l'Exorciste »* ou de crise de possession en direct mais des débats sur le droit canonique et la perception différente du mal selon les religions, comme l'a expliqué le grand rabbin de Rome, Riccardo di Segni. « Je ne suis pas venu pour faire de la publicité comparative et dire que le produit que je vends est meilleur que celui des autres mais pour expliquer que dans la tradition rabbinique, l'attaque provient plutôt du côté des âmes des défunts qui errent à la recherche de la paix et non pas du malin en personne », a affirmé le grand rabbin.

Rationnel et irrationnel

Pour le père Pedro Barrajon, directeur de l'institut Sacerdos, il n'y a pas de doute : « Dans les cas de possession, le rationnel et l'irrationnel sont mêlés mais les exorcistes, doivent savoir discerner, comprendre si la personne est atteinte de troubles psychologiques ou si elle est possédée par le diable ou l'un de ses démons ». Il raconte avoir « rencontré un psychiatre belge qui ne croyait pas à l'exorcisme et privilégiait la thèse de la maladie mentale. Il affirme avoir soigné des patients qui avaient le sentiment d'être possédés… mais en appliquant le rituel de l'exorcisme ».

« La religion est essentielle pour des milliers de personnes. Je ne pense pas que l'on puisse rationnellement expliquer un cas de possession. Les exorcistes sont incontournables ! », assène pour sa part, une jeune psychologue américaine sous anonymat, armée d'un badge aux couleurs des Légionnaires du Christ.

Un traitement médical ciblé

Le Pr Patrizio Bernini, ancien chef de service du département psychiatrique de l'hôpital Saint Jean de Rome, est venu faire entendre la voix de la raison : la question relève uniquement du domaine de la psychiatrie. « Certains exorcistes sont sérieux et commencent par conseiller une évaluation médicale. Reste que de nombreux "possédés" atteints de ce que j'appelle "le délire mystique", qui entendent des voix et parlent d'odeur de soufre ont toujours été guéris grâce à un traitement médical ciblé », explique le Pr Bernini.

Mais c'est avec une pointe d'humour qu'il raconte l'histoire de ce patient amené par sa femme et qui se disait possédé par le diable. « C'était il y a longtemps. Il disait que sa fille était elle aussi victime du diable. Quelques jours plus tard, la femme me confiait qu'elle avait expédié sa fille chez l'exorciste et son mari chez un psychiatre. Aujourd'hui, je me demande encore comment la différence de diagnostic a été établie », confie le Pr Bernini.

* « L'Exorciste », film d'horreur américain réalisé par W. Friedkin et sorti en 1973, est une adaptation du roman de W. Peter Blatty.

De notre correspondante Ariel F. Dumont
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
C. Normal Médecin ou Interne 01.05.2016 à 23h15

«  Il y avait des interprètes, ou ils parlaient l'espéranto?  »

Répondre
 
Jacques p Presse/média 30.04.2016 à 16h00

« Peut-être que les déviances "pédérastiques" de certains membres du clergé pourraient aussi être traitées par l'exorcisme... Humour déplacé je l’admets !
Et pourtant…
Il fut une période de ma vie ( Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter