14 avril ou 45 mars*, place de la République : acte de naissance de Hôpital Debout

14 avril ou 45 mars*, place de la République : acte de naissance de Hôpital Debout

Coline Garré
| 15.04.2016
  • hop debout

Place de la République, 17 heures, jeudi 14 avril. Une poignée de blouses blanches sortent d'un camion banderoles, affiches, puis bravant la pluie, montent une bâche à coup de pansements Velcro. À côté de grands draps clamant « Hôpital Debout » sur fond noir et violet, les pancartes des précédentes luttes sont ressorties, comme l'affiche du 19 juin 2013 défendant les maternités des Lilas et des Bluets, un panneau d'opposition aux franchises médicales, ou une banderole contre les Ordres.

Un passant interroge un groupe de soignants sur les responsables. « Il n'y a pas de chef ! », répondent-ils. Que des personnels d’Henri-Mondor, Saint-Louis, Pompidou, la Pitié, Tenon, mais aussi des centres de santé et de l'établissement public de santé de Ville-Évrard. Certains, comme Olivier Youinou, infirmier anesthésiste, sont syndiqués à Sud Santé ; d'autres émargent à divers collectifs (Notre santé en danger, Santé indignée, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité, etc.). « Mais on ne vient pas ici sous cette étiquette. Le mouvement ne part pas des syndicats traditionnels, l'information passe par les réseaux sociaux, Facebook et Twitter. On est là en tant que citoyens, car l'accès à la santé est au cœur d'une société plus juste », explique au « Quotidien » Olivier Youinou.

Vers 18 h 30, le micro grésille. « Tout le monde a la parole. On ouvre le débat », lance Jean, après un hommage à la féministe Maya Surduts. Céline, au nom de la commission Santé de Nuit Debout, lui succède : « Le but est de se réunir dans l'idée d'une convergence des luttes entre représentants de la Santé. » Elle appelle toutes les bonnes volontés à venir la voir pour parler organisation. « C'est compliqué de faire grève à l'hôpital, car on doit continuer à soigner les gens », reconnaît-elle. Et de porter haut le verbe pour encourager le public à participer aux groupes de travail pour un hôpital « humain ». « Nous ne sommes peut-être qu'une minorité dans chaque hôpital, mais il faut que nous échangions nos contacts entre nous », enchérit une salariée de la Pitié-Salpêtrière.

Pendant deux heures, les interventions se succèdent. Des soignants et des paramédicaux surtout, parfois des usagers. Ils dénoncent : la loi Touraine, le plan Hirsch, vu comme une anticipation de loi El Khomri à l'hôpital, la souffrance au travail, l'austérité, le manque de temps et de moyens, la vétusté du matériel, la pénurie médicale, les encoches faites contre le temps de repos, les groupements hospitaliers de territoire (GHT), les attaques portées contre la proximité des soins, le DMP. « On ne peut pas se satisfaire de reconnaissance seulement au lendemain des attentats, c'est tous les jours qu'il faut préserver le système public », entend-on. Les mains se lèvent en signe d'approbation (selon les codes de communication en vigueur à Nuit Debout), les applaudissements fusent.

 

La voix des psychiatres

 

Rares étaient les médecins présents à Hôpital Debout, à l'exception des psychiatres, qui, collectif des 39 contre la nuit sécurité, Humapsy, ou Utopsy, ont défendu jusque tard dans la soirée « une psychiatrie à visage humain ». Les médecins de Ville-Évrard (Seine-Saint-Denis) ont notamment partagé leur combat contre l'intégration de l'EPS au GHT 93 Est, non exclusivement psychiatrique, qui met en danger selon eux, la proximité, la continuité et la qualité des soins. D'autres ont mis en garde contre la disparition du secteur psychiatrique, les pratiques de contention, le tout-sécuritaire et tout-normatif, ou encore la restriction à une conception neurobiologique de la pathologie psychique.

Hôpital Debout donne de nouveau rendez-vous ce 15 avril, à partir de 18 heures.

* Selon le calendrier spécifique du mouvement né le 31 mars, dans le sillage de la manifestation contre la loi Travail El Khomri

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Lolliette Médecin ou Interne 21.04.2016 à 13h02

Il fait beau ! C'est l'printemps ! Laissons vivre cette petite Fête à Neu-Neu où certains s'étoudissent sur les manèges vieillissants des idéologies d'extrême gauche que j'ai bien connues en 1968. Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 16.04.2016 à 17h48

«  tient en parlant de castration administrative!bientôt les pré-hospitalisations sur le web!et quand la personne est seule sans famille ni ordi qui le fera?le docteur,l’infirmière,l'urgentiste,les po Lire la suite

Répondre
 
silicone Médecin ou Interne 16.04.2016 à 10h10

« Ah, les nanars, toujours les nanars.......il faut recadrer tout cela, sinon ce sera l'anarchie »

Répondre
 
Gilles c Médecin ou Interne 16.04.2016 à 07h54

« Attention messieurs comme nomme grands le peuple gronde »

Répondre
 
PATRICK C Médecin ou Interne 16.04.2016 à 07h32

« C'est le grand défouloire...Le rendez vous de tous les illuminés et frustrés, ils sont soulagés de pouvoir s'exprimer avec la nouvelle gestuelle de nuit debout qui s'apparente a celle de " ainsi fon Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter