Air moins pollué, enfants moins tousseurs : la preuve par l'exemple en Californie

Air moins pollué, enfants moins tousseurs : la preuve par l'exemple en Californie

Dr Irène Drogou
| 12.04.2016
  • pollution air

Une diminution de la pollution de l'air s'accompagne d'une baisse des symptômes bronchitiques chez les enfants qu'ils soient asthmatiques ou non, comme le montre l'expérience californienne de ces vingt dernières années.

La Californie du Sud connaît historiquement des niveaux élevés de pollution atmosphérique, liée au trafic routier, aux émissions industrielles, à deux très grands ports et à des réactions photochimiques complexes. Depuis 1992, des mesures politiques ont été prises pour améliorer la qualité de l'air.

 

Les enfants asthmatiques les plus bénéficiaires

 

»Dans une étude publiée dans le «JAMA» sur la période 1993-2012, des chercheurs de Los Angeles ont examiné l'association entre le niveau de pollution de l'air (dioxyde d'azote, ozone, particules en suspension PM10 et PM2,5) et la prévalence annuelle d'une toux chronique dans trois cohortes totalisant 4602 enfants.

Les trois cohortes incluaient des enfants âgés en médiane de 8 ans sur les périodes 1993-2001,1996-2004 et 2003-2012. Pour chaque enfant au moins deux questionnaires annuels avaient été renseignés sur la période. Il s'agissait d'une toux chronique quotidienne pendant au moins 3 mois, autre qu'en rapport avec une rhinopharyngite ou une bronchite. Parmi ces enfants, près de 20 % avaient de l'asthme à l'âge de 10 ans.

Si la diminution de la toux était significative à la fois chez les enfants asthmatiques et non asthmatiques, l'effet était plus important en cas d'asthme. Même si l'étude ne permet pas de conclure à un lien de causalité, elle suggère fortement que la préservation de la qualité de l'air est une mesure efficace pour améliorer le contrôle de l'asthme chez les enfants. 

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 88

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES Abonné

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... Commenter

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter