Dispositifs médicaux : les industriels saluent les engagements du gouvernement pour faciliter l'accès à l'innovation

Dispositifs médicaux : les industriels saluent les engagements du gouvernement pour faciliter l'accès à l'innovation

Henri de Saint Roman
| 01.04.2016

Le Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (SNITEM), qui organisait le 31 mars à Paris une journée consacrée aux start-up innovantes du secteur, se réjouit des engagements ministériels pris à cette occasion.

Le SNITEM, qui dénonce depuis longtemps les délais trop long de mise sur le marché de dispositifs innovants, se félicite des pistes d'amélioration présentées par le secrétaire d'État à l'enseignement supérieur et à la recherche.

Thierry Mandon a notamment évoqué la simplification des règles de partage de la propriété intellectuelle, l'amélioration du modèle économique des sociétés d'accélération du transfert de technologies (SATT, qui assurent le relais entre les laboratoires de recherche et les entreprises en finançant les phases de maturation des projets), ou encore des mesures de simplification réglementaire d'accès au marché. Des projets qui vont dans le sens des améliorations souhaitées par le SNITEM.

 

Des délais inacceptables

 

D'autres ministres se sont exprimés lors de cet événement. Dans une allocution vidéo, le ministre de l'Économie a évoqué la nécessité de mettre en place « un écosystème du financement beaucoup plus actif ». Emmanuel Macron a aussi reconnu que les délais d'autorisation de mise sur le marché et de tarification n'étaient « plus acceptables ».



Intervention d'Emmanuel Macron à la journée... par SNITEM-RPM2

À ce sujet, il a promis que des effectifs supplémentaires seraient mis à la disposition du Comité économique des produits de santé (CEPS) « dans les prochaines semaines » pour accélérer le traitement des dossiers de tarification.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 3

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 6

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter