Santé des jeunes médecins : le SMG met en cause l'enquête ordinale

Santé des jeunes médecins : le SMG met en cause l'enquête ordinale

Henri de Saint Roman
| 16.03.2016
  • internes

Le Syndicat de la médecine générale (SMG) n'apprécie guère l'enquête sur la santé des jeunes médecins, étudiants et internes, mise en ligne début février sur le site du Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM).

Dans un communiqué véhément, le SMG dénonce cette initiative qualifiée d'« intrusive », et dont l’anonymat serait « douteux du fait de l’hébergement sur le site même de l’Ordre ». Le SMG « dénie » à l'institution ordinale le droit de représenter les jeunes médecins : « L’Ordre n’est pas seulement faible de proposition en lançant, pour faire croire qu’il agit, une enquête qui n’apportera rien de nouveau sur un sujet déjà connu, écrit-il. Il n’est surtout pas à sa place. »

Les conditions de travail en question

Le syndicat énumère plusieurs griefs. Il juge que l’Ordre « fait l'amalgame » entre des internes atteints de pathologies physiques ou psychiques et les internes victimes de leurs difficiles conditions de travail. Dans ce questionnaire, l'Ordre « oublie de pointer les causes de la souffrance plutôt que les conséquences, continue le SMG. Il stigmatise les jeunes médecins et légitime le sentiment de dévalorisation injustifié qui les touche. »

Pour le SMG, l’origine des symptômes (épuisement, souffrance au travail, burn-out) n'est pas « l'inaptitude » des jeunes médecins mais « l’organisation même de leurs conditions de travail et d’étude. C’est celles-ci qu’il faut réformer, pas les jeunes médecins »

Une enquête voulue par les jeunes

Ces attaques laissent de marbre l'Ordre national des médecins. Contacté ce mercredi par « le Quotidien », son président, le Dr Patrick Bouet, fait valoir que c'est la commission « Jeunes médecins » de l'Ordre – qui réunit des représentants des étudiants, internes et jeunes praticiens – qui a souhaité réaliser cette enquête. « Le conseil national n'a été que le support de cette enquête, précise Patrick Bouet, ce sont les syndicats de jeunes qui l'ont voulue et élaborée ». L'analyse des réponses au questionnaire devrait commencer vers la fin du mois de mars.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
pierre b Médecin ou Interne 19.03.2016 à 16h11

« Au cours de mes études j'avoue que le seul compagnonnage dont j'ai bénéficié fût dans 90% des cas celui de gens de ma génération, des médecins seniors à peine plus âgés que moi et qui étaient en fai Lire la suite

Répondre
 
Brigitte D Médecin ou Interne 17.03.2016 à 08h49

Et ça n'ira pas en s'améliorant, une grande partie des tuteurs dans les services vont partir à la retraite d'ici 5 ans et ces jeunes seront obligés de prendre des responsabilités beaucoup trop tôt, Lire la suite

Répondre
 
BRUNO Médecin ou Interne 16.03.2016 à 21h39

« ..........baise la main que tu ne peux mordre ........ »

Répondre
 
Démerdecine générale Médecin ou Interne 17.03.2016 à 08h15

Mordre la main qui t'a donné à manger ?

Répondre
 
désert médical du cher Médecin ou Interne 16.03.2016 à 19h29

Comment osent ils ces jeunes insolents prétendre que le compagnonnage pratiqué dans les services tout au long des études n est pas source de béatitude !
Ils devraient être reconnaissants pour l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 57

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter