Déserts : Roanne expérimente une cabine de télémédecine, les généralistes locaux sceptiques

Déserts : Roanne expérimente une cabine de télémédecine, les généralistes locaux sceptiques

Marie Foult
| 14.03.2016
  • h4d

A Roanne (Loire), une nouvelle cabine de télémédecine, créée par la société française H4D (Health For Development), est installée dans les locaux d'une pharmacie mutualiste du centre-ville. Avec un siège incliné, un écran d'ordinateur pour guider le patient ou organiser une téléconsultation, et plusieurs instruments de mesures, la cabine permet de « peser, mesurer, calculer l’IMC, prendre la tension, le pouls, connaître le taux d’oxygène dans le sang ». Une cabine du même genre avait déjà été lancée dans le Var l'an dernier.

Les patients pourront recueillir certains paramètres de leur santé, transmis à un généraliste, qui décidera ou non d'une consultation. Une seconde étape, soumise à l'aval de l'agence régionale de santé (ARS), permettra de prendre rendez-vous avec un médecin en visioconférence.

Financée par des fonds européens de développement régional (Feder), l'expérimentation est pilotée par la Mutualité française, l'université Jean-Monnet de Saint-Étienne, l'agglomération, l'agence du développement économique de la Loire et la mutuelle Eovi Usmar Services et Soins.

Pas de médecine sans médecins

« La cabine ne remplace pas le médecin », assure Rémi Bouvier, directeur général de la Mutualité Loire, conscient que cette technologie fait grincer des dents chez les médecins libéraux. « Je n'imagine pas une demi-seconde qu'une machine puisse prendre la place d'un humain mais elle peut être un support », temporise Clotilde Robin, vice-présidente de l'agglomération roannaise. Tous deux décrivent une expérimentation encadrée par un strict cahier des charges. Ils font valoir que la cabine est susceptible d'alléger la charge de travail des médecins.

À l'Ordre des médecins de la Loire, le projet est accueilli avec prudence mais curiosité. « Il faudra vérifier que tout ça s'inscrive dans un parcours de soins », prévient son secrétaire général, Jean-François Janowiak. « On ne fera pas de médecine sans médecin », ajoute-t-il. « Mais dans un territoire en tension, si cela peut soulager, dans le cadre d'une surveillance et bien protocolisé avec les médecins, alors ça peut avoir un intérêt. »  

Opération « commerciale » 

Avant de trouver ses patients, la télémédecine devra convaincre les généralistes locaux, très mobilisés l'an dernier dans une grève inédite contre la loi Touraine, baptisée le « Printemps roannais ». « Nous avons découvert l'existence de cette cabine par la presse. Il n'y a pas eu de concertation. C'est inadmissible et scandaleux », déplore le Dr Bruno Pagès en fustigeant une « opération commerciale et publicitaire d'une mutuelle ».

« C'est une remise en cause de la relation médecin-patient », tonne de son côté le Dr Michel Séraille, généraliste depuis 37 ans à Roanne. « Dans notre spécialité, cette cabine ne peut apporter quoi que ce soit », relève le médecin, qui y voit « une illustration de la prise de pouvoir des mutuelles sur la santé des gens ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 23.03.2016 à 20h32

« Hésitant entre les pleurs et la farce du 1er avril un peu anticipé , on reste interloqué par tant de naïveté des politiques ou peut être de cynisme .
Au fond voilà un endroit où les professionnels Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 16.03.2016 à 09h20

J'aimerais bien connaître les détails du business-plan des entreprises qui produisent ce matériel ainsi que la base de leurs financements, médicalement parlant, c'est vraiment du gadget, à 20000 Lire la suite

Répondre
 
AD24 Médecin ou Interne 15.03.2016 à 14h41

Service en plus que vont proposer certaines pharmacies... Mort programmée de nombreuses petites pharmacies de villes petites et moyennes... Une chose est sûre, cela ne va pas faire du mal seulement Lire la suite

Répondre
 
Dr Petitjean Médecin ou Interne 14.03.2016 à 22h23

« « peser, mesurer, calculer l’IMC, prendre la tension, le pouls, connaître le taux d’oxygène dans le sang »
Où sont les mouchoirs pour sécher les larmes des patients et patientes qui viennent pleur Lire la suite

Répondre
 
alban t Médecin ou Interne 14.03.2016 à 21h24

« Il est où le bouton pour évacuation digitale d'un fécalome au domicile d'une grand mère de 96 ans ? »

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 14.03.2016 à 22h12

« Il est où le médecin qui sait / veut encore faire ce geste ???
Ceux de mon coin hospitalisent pour fécalome ..... ou appellent le 15 !!! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter