Un mort et un blessé grave lors d'une fusillade devant une clinique de Montpellier | Le Quotidien du Médecin

Un mort et un blessé grave lors d'une fusillade devant une clinique de Montpellier

10.03.2016

Un mort et un blessé grave, c'est le bilan de la fusillade qui s'est déroulée ce jeudi 10 mars, en fin de matinée, sur le parking de la clinique Saint-Jean dans le centre-ville de Montpellier (Hérault). « Il s'agit d'un différent entre deux familles. Les services de médecine n'étaient absolument pas visés », explique au « Quotidien » le procureur de Montpellier Christophe Barret. « Les lieux sont circonstanciels », précise-t-il.

Pour les besoins de l'enquête, l'accès à la clinique a été interdit par les enquêteurs pendant plusieurs heures, le temps de procéder à la levée du corps et à des travaux d'identification judiciaire. De son côté, le blessé qui, selon le procureur se trouve « dans un état grave », a été transféré au CHU de Montpellier après avoir reçu les premiers soins à la clinique Saint-Jean, dotée d'un service de médecine d'urgence.

Un suspect interpellé

« Les médecins, comme le reste du personnel médical présent ont été exemplaires. La réanimation du blessé grave a été faite sur le parking... Tout le monde a ensuite repris le travail pour les patients présents dans la clinique », salue Laurent Ramon, directeur de cet établissement appartenant au groupe Cap Santé, présidé par Lamine Gharbi, par ailleurs président de la Fédération hospitalière privée.

Ainsi, dès le début d'après-midi, la clinique Saint-Jean a repris une activité médicale et chirurgicale normale. Une cellule psychologique a immédiatement été mise en place pour les patients et le personnel. Sur le plan judiciaire, un suspect a été interpellé. Actuellement en garde à vue, il devrait prochainement être entendu par un juge d'instruction.

De notre correspondant à Montpellier Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
René M Médecin ou Interne 12.03.2016 à 10h39

« La prochaine fois, qu'ils se fusillent devant la morgue municipale, ça simplifiera le travail. »

Répondre
 
jacques b Médecin ou Interne 10.03.2016 à 20h33

«  Ils sont tous Mineurs pour qu'on ne dise rien sur leur origine âge et motifs? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

SexophobieL'homophobie, la phobie que les sexologues ne prennent pas en charge

Sexophobie - L'homophobie, la phobie que les sexologues ne prennent pas en charge-0

La peur du sexe, c’est grave Docteur ? Ça se soigne ? Tout au long de l’été, des médecins décryptent pour « le Quotidien » quelques phobies... Commenter

Médicaments et sérendipitéViagra, un échec comme traitement de l'angine de poitrine

viagra

Testé dans le traitement des maladies coronariennes, le sildénafil n'a pas apporté les résultats attendus. Mais les patients traités ont... Commenter

Médecin et fier de l'être« Fière tous les jours et tout le temps »

fiere

Leur engagement pour la médecine a pris tout son sens à la suite d’un évènement particulier. Ils nous racontent en quelques lignes cet... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter