Les internes anglais entament leur troisième grève pour défendre conditions de travail et salaires

Les internes anglais entament leur troisième grève pour défendre conditions de travail et salaires

10.03.2016
  • INTERNE gb

Les internes en médecine des hôpitaux anglais ont démarré mercredi 9 mars une troisième grève pour dénoncer les nouvelles conditions de travail et de salaire imposées par le gouvernement conservateur britannique.

Plus de 5 000 interventions ont été annulées ou reportées à cause de ce débrayage de 48 heures qui marque une nouvelle escalade dans le conflit qui oppose les "junior doctors" au ministre de la Santé, Jeremy Hunt.

Ce dernier a imposé un nouveau contrat aux internes en février au lendemain d'une deuxième grève en un mois. Il prévoit une augmentation du salaire de base de 13,5 % mais une réduction des heures majorées.

Certains horaires auparavant considérés comme étant hors des horaires normaux, par exemple le samedi, ne le seront plus et donneront donc lieu à des rétributions plus faibles. 

Soutien du grand public

Le gouvernement dit vouloir améliorer le service rendu dans les hôpitaux sept jours sur sept. Il a cité huit rapports évoquant un taux de mortalité plus élevé le week-end.

L'opinion publique n'a pas l'air convaincue. Selon un sondage Ipsos MORI, 65 % des personnes interrogées soutiennent la grève des internes.

« Le gouvernement ne nous laisse pas d'autre choix que de faire grève », a souligné Johann Malawana, de la British Medical Association (BMA), qui représente les internes.

Deux autres grèves sont d'ores et déjà prévues en avril.

Les « junior doctors » exercent sous ce statut pendant une bonne dizaine d'années et sont actuellement au nombre de 53 000 en Angleterre, soit un tiers du corps médical.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Brice Médecin ou Interne 10.03.2016 à 13h23

Et dire que les internes y sont bien moins exploités qu'en France, horaires et salaires bien plus confortables !!!! En plus, les citoyens les soutiennent ! On ne verra jamais ça dans les mentalités Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter