Se reconvertir pendant le 3e cycle, c'est possible - Le droit au remords, dernier filet de sécurité des internes

Se reconvertir pendant le 3e cycle, c'est possibleLe droit au remords, dernier filet de sécurité des internes

10.03.2016
Mal orientés, ayant souvent choisi une filière sans y avoir effectué de stages, bousculés par le rythme de travail ou déçus par une discipline, les internes sont chaque année une centaine à embrasser une autre spécialité en cours de cursus. Spécificité des études médicales, le droit au remords est très utilisé depuis la filiarisation de l'internat en 2010.
  • STETHOSCOPE

Choisir sa spécialité relève parfois du casse-tête pour les futurs internes.

Pensez plutôt : depuis 2010, au moment d'effectuer leur choix, les premiers étudiants classés aux épreuves classantes nationales (ECN) doivent choisir entre 28 villes de CHU et pas moins de 30 spécialités dont 16 médicales (cardiologie, dermatologie, rhumatologie, néphrologie, radiologie…), 5 chirurgicales (chirurgie générale, ophtalmologie...) et neuf autres filières (médecine générale, anesthésie...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 3 Commentaires
 
François K Médecin ou Interne 10.03.2016 à 19h58

«  Il existe maintenant un peu plus d'informations sur la spécialité de santé publique.
Notamment grâce à cette vidéo du collège de liaison des internes de santé publique (CliSP) :
http://youtu.be/n Lire la suite

Répondre
 
JEAN MARIE A Médecin ou Interne 10.03.2016 à 12h27

La "distribution" des Spécialités sur la base du classement à l'ECN est, à ce niveau des études, une belle sottise. Avec laquelle nous vivons depuis des décennies. Cette vision méritocratico-jacobine Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 10.03.2016 à 09h16

La seule personne que je connais qui a fait un droit au remord a été harcelée pendant plus d'un an par le PUPH dont elle dépendait qui l'a insulté, l'appelait 20 fois par jour ou appelait dans son Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter