Le Pr Vallancien explique aux parlementaires comment supprimer les déserts médicaux en deux ans

Le Pr Vallancien explique aux parlementaires comment supprimer les déserts médicaux en deux ans

Christophe Gattuso
| 09.03.2016
  • vallancien

Le Pr Guy Vallancien n'est pas seulement un chirurgien urologue réputé. L'auteur de « la médecine sans médecin ? Le numérique au service des malades »* est également un expert en démographie médicale.

Dans une lettre ouverte aux parlementaires parue mardi 8 mars sur le site Contrepoints, l'enseignant corrige sévèrement députés et sénateurs pour leur absence de résultats dans la lutte contre la désertification médicale. « Les innombrables lois que vous avez votées, année après année, n’ont guère favorisé l’installation en médecine libérale, tant s’en faut ! [...] Vous vous appuyez sur un schéma passéiste, débordé par trois innovations, la télémédecine, le transfert de tâches, le transport héliporté et une évolution sociodémographique des carabins. »

« Aucun résultat »

L'ancien chargé de mission pour le ministère de la Santé n'est pas tendre avec les parlementaires dont il juge inutile l'action sur le terrain. « Aucune des solutions que vous avez envisagées, hormis celle de créer des postes de médecins salariés à quatre mille euros mensuels,[...] n’a permis de régler la question. Ni la construction d’un cabinet médical, ni la gratuité du loyer, ni la voiture de fonction, ou d’autres aides en tous genres n’ont réussi à attirer les jeunes médecins pour combler le vide médical dans ces zones sinistrées. »

Inutile de rêver, enchérit le chirurgien, les futurs médecins (le plus souvent des femmes) ne s'installeront pas avec leur conjoint « dans un village de mille habitants et ne travaillera plus soixante heures par semaine ». Et pas la peine de vouloir adopter des mesures de régulation démographique, comme l'ont encore réclamé ces dernières semaines plusieurs élus et maires de petites villes. « Limiter leur installation en limitant les conventionnements dans les zones surmédicalisées ne fera qu’augmenter le nombre de médecins qui s’affranchiront des négociations tarifaires », assure l'urologue.

Le chirurgien prescrit trois solutions et un peu de courage

Dans sa lettre ouverte, le Pr Vallancien explique comment résoudre rapidement le problème des déserts médicaux grâce à trois solutions.

Il croit tout d'abord dans la télémédecine et encourage les pouvoirs publics à mettre en place le haut débit sur la totalité du territoire national. Le chirurgien demande à l'assurance-maladie de financer la téléconsultation. « Le vrai problème concerne le paiement des actes télétransmis : tant que ces actes ne sont pas honorés, aucun développement ne sera possible. »

Le Pr Vallancien réclame un meilleur partage des tâches entre médecins et infirmiers –c'est son credo depuis plusieurs années. « En utilisant les compétences déjà reconnues pour les infirmiers, et en créant des mastères d’un ou deux ans selon la demande sanitaire, on pourra couvrir le pays d’un tissu de professionnels capables de répondre à la désertification », assène-t-il.

Après le bus, l'hélico

Enfin, selon le chirurgien, la France doit mieux organiser son recours aux transports par hélicoptère. « La mutualisation de moyens héliportés entre le SAMU, les pompiers, la gendarmerie, les trois armées, la sécurité civile, le parc d’engins de transport aérien est grand et sous utilisé ». Le Pr Vallancien estime que le patient pourrait être transporté depuis le lieu de l'accident « en quelques minutes vers le bon hôpital, au lieu de maintenir de petits services de chirurgie à trop faible débit opératoire pour assurer des prestations de qualité » : « Une heure d’hélicoptère à deux mille euros est plus efficace et moins coûteuse que l’entretien d’un bloc opératoire quasi vide à l’année. »

La désertification médicale n'est donc pas une fatalité. « Nous possédons tous les moyens d’offrir aux Français une couverture sanitaire de qualité en un temps record, conclut le chirurgien, qui invite les parlementaires à « sortir des clichés usés » et à faire preuve « de courage politique » pour mettre en place ses propositions. « En à peine deux ans les déserts médicaux, pourraient être résorbés », assène-t-il.

En 2009, le Pr Vallancien avait défendu les cabinets mobiles pour assurer une présence médicale en zones rurales. Le dispositif avait été expérimenté dans l'Oise. Mais qualifié de « médecine de foire » par l'Ordre, le bus santé avait rapidement dû rentrer au garage.

* paru aux éditions Gallimard en 2015.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 50 Commentaires
 
La "Cagouille déchainée" !!! Médecin ou Interne 20.04.2016 à 21h21

«  Des idées à creuser mais un manque patent de connaissance des réalités du terrain...
Devrait revoir sa copie avec une participation accrue des ses correspondants de "base"... »

Répondre
 
loic e Médecin ou Interne 19.03.2016 à 07h57

« 3 mesures de bon sens !
Hélas, 1. nombre de nos confrères sont encore hostiles à la télémédecine et surtout à déléguer les tâches à des infirmières formés et assistées par des systèmes experts 2. Lire la suite

Répondre
 
JACQUES L Médecin ou Interne 10.03.2016 à 19h50

pour la formation des spécialistes il faudra rétablir le système du CES qui a fait ses preuves et qui permet de bien former des spécialistes d'organes libéraux, alors que les spécialistes formés par Lire la suite

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 10.03.2016 à 17h30

De toute façon il n'y a plus d'installation il parle dans le vide...

Répondre
 
PHCH Médecin ou Interne 10.03.2016 à 17h02

Avec des solutions comme celles là (l'uberisation médicale/ le télédiagnostic et le télésuivi / l'hélico en tout temps en tout lieu), l'avenir de la médecine est garanti et aussi celle de la qualité Lire la suite

Répondre
 
Aleth Médecin ou Interne 22.03.2016 à 22h56

« Ça c'est de l'urine stérile .
Dynamiser la campagne en créant une économie viable ramène le Medecin comme les autres dans la cité.
Dire que les petites structures sont.... Et alors le petit perso Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Risques psychosociaux : les internes jugeront sur pièces le plan Touraine...  et lancent une enquête

internes

Le plan d'action pour améliorer la qualité de vie au travail des médecins et des soignants hospitaliers, présenté lundi dernier par Marisol... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 3

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter