Impact du réchauffement climatique sur la nutrition : 529 000 morts de plus en 2050, selon le « The Lancet »

Impact du réchauffement climatique sur la nutrition : 529 000 morts de plus en 2050, selon le « The Lancet »

Coline Garré
| 03.03.2016
  • réchauffement

Le changement climatique pourrait être responsable de 529 000 décès supplémentaires liés au régime alimentaire, à travers 155 pays du monde, estime une étude de modélisation réalisée par une équipe de l'Université d'Oxford et parue dans la revue « The Lancet ».

À la différence des études qui se concentrent sur la sécurité alimentaire, « celle-ci porte sur les effets plus larges en matière de santé de la production agricole » en considérant non seulement les calories disponibles, mais surtout la composition des régimes alimentaires, fait valoir le Pr Marco Springman, son directeur.

Les chercheurs ont étudié plusieurs scénarios. Sans changement climatique, la disponibilité alimentaire mondiale pourrait conduire à une augmentation de 289 kcal l'apport calorique individuel journalier, entre 2010 et 2050, associée à une hausse de 35 grammes de fruits et légumes et de 3 grammes de viande rouge. Ainsi, 1,9 million de décès pourraient être évités.

Le changement climatique vient contrarier ces perspectives d'amélioration de la quantité de nourriture, les réduisant d'environ un tiers sur 40 ans, chiffre l'étude. Le nombre de décès évitables serait diminué de 28 % par rapport au scénario sans changement climatique, soit en valeur absolue, de 529 000 décès.

Individuellement, pourrait être constatée d'ici 2050 (par rapport à 2010) une diminution moyenne de 3,2 % de la quantité de nourriture disponible (soit une réduction de 99 kcal par personne par jour), de 4 % de la consommation de fruits et légumes, et de 0,7 % de la consommation de viande rouge.

Afrique, Pacifique ouest et Asie du Sud en première ligne

Les disparités régionales sont prégnantes. La réduction de la quantité de nourriture disponible serait plus fortement marquée dans les pays à bas revenu de l'Afrique, (-122 kcal par jour et par personne), dans le sud de l'Asie (-166 kcal) et dans les régions du Pacifique Ouest (-111 kcal).

Le nombre de décès supplémentaires s'élèverait à 264 000 dans le Pacifique Ouest, et de 164 000 dans le sud de l'Asie.

Les effets du changement climatique varient selon les régions et la situation économique des pays. Globalement une moindre consommation de fruits et légumes est pointée comme le principal facteur de risque, portant à elle seule la responsabilité de 534 000 décès (surtout dans les pays à haut revenu) ; un fardeau qui serait loin d'être compensé par les bénéfices associés à la réduction de la consommation de viande rouge.

Le moindre apport calorique a des effets plus contrastés, avec l'augmentation du nombre de personnes souffrant de sous-nutrition (266 000 décès supplémentaires, essentiellement en Afrique et Asie du Sud-Est), et la diminution du nombre de personnes en surpoids (35 000 décès évités) ou obèses (225 000 décès évités).

Près de trois quarts des décès surviendraient en Chine et en Inde, mais aussi au Vietnam, en Grèce, et en Corée du sud. Quelques pays en Amérique centrale et du Sud à l'Est de la Méditerranée, et la Libye et l'Égypte augmenteraient le nombre de décès évitables, de 5 000.

Limiter les émissions de gaz à effet de serre pourrait diminuer le nombre de morts de 29 % à 71 % selon les scénarios. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Jean-Pierre D Médecin ou Interne 04.03.2016 à 02h30

530000 serait une meilleure approximation

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter