Survivants d'Ebola : des problèmes neurologiques persistent 6 mois après

Survivants d'Ebola : des problèmes neurologiques persistent 6 mois après

Betty Mamane
| 25.02.2016
  • ebola

Asthénie, céphalées, pertes de mémoire, douleurs musculaires, mouvements oculaires anormaux, tremblements, troubles dépressifs, examen réflexe anormal... Six mois après la primo-infection, la majorité des malades ayant survécu au virus Ebola présentent des symptômes neurologiques plus ou moins graves.

C'est ce que rapportent des résultats préliminaires de l'étude Prevail III menée par les autorités de santé libériennes avec le Département américain de la santé sur les quelque 17 000 survivants de la maladie. Une équipe de neurologistes de l'Institut national de santé de Bethesda (Maryland) a examiné tout particulièrement 82 de ces survivants âgés en moyenne de 35 ans, six mois après le début de la maladie. Outre les divers symptômes mentionnés, deux d'entre eux montraient des tendances suicidaires et l'un souffrait d’hallucinations.

Résultats complets en avril

L’épidémie d'Ebola qui s'est déclarée en Afrique de l'Ouest en décembre 2013 a été la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans. Elle a fait plus de 11 300 morts pour quelque 28 600 cas recensés, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il n'y a actuellement plus aucun cas confirmé.

« Il est important de comprendre comment le virus continue d'affecter le cerveau à long terme », a estimé le Dr Lauren Bowen qui a dirigé ces travaux. Les résultats complets seront présentés lors du Congrès annuel de l'Académie américaine de neurologie du 15 au 21 avril à Vancouver (Canada).

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter