Ebola : l'infirmière britannique de nouveau hospitalisée

Ebola : l'infirmière britannique de nouveau hospitalisée

Betty Mamane
| 23.02.2016
  • Pauline Cafferkey

« Nous pouvons confirmer que Pauline Cafferkey a été transférée au Royal Free Hospital à cause d'une complication à la suite de sa contamination préalable par le virus Ebola. Elle y sera soignée au sein du service des maladies infectieuses », a annoncé, mardi 23 février, l'hôpital dans un communiqué. L'infirmière britannique, contaminée puis déclarée guérie du virus Ebola, doit être placée dans la même unité d'isolement de l'établissement où elle a déjà séjourné à deux reprises. Originaire du sud de l'Écosse, Pauline Cafferkey a d'abord été admise dans un hôpital de Glasgow pour des « examens supplémentaires », selon un porte-parole du service public de santé (NHS) local. Elle a ensuite été transférée mardi après-midi au Royal Free Hospital de Londres dans un avion de la Royal Air Force.

Déjà hospitalisée et en isolement en octobre et en janvier

L'infirmière avait été testée positive à Ebola fin décembre 2014, de retour d'une mission en Sierra Leone où elle travaillait pour l'ONG Save the Children. Elle avait été déclarée « complètement rétablie » le 24 janvier 2015 après avoir passé près d'un mois dans l'unité d'isolement du Royal Free Hospital de Londres. À nouveau hospitalisée en octobre en raison de complications neurologiques graves liées à une méningite causée par Ebola, elle s'est retrouvée dans un état critique, avant de pouvoir rentrer chez elle plusieurs semaines plus tard.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans en Afrique centrale, a fait plus de 11 300 morts pour quelque 28 000 cas recensés, selon l'OMS. Les victimes se concentrent à plus de 99 % dans trois pays voisins : la Guinée, où l'épidémie s'est déclarée en décembre 2013, le Liberia et la Sierra Leone.

La dernière patiente connue d'Ebola en Sierra Leone, la tante d'une jeune femme décédée du virus en janvier, a été déclarée officiellement guérie le 9 février. Les responsables de la santé en Sierra Leone avaient alors annoncé que le compte à rebours de 42 jours – deux fois la durée maximale d'incubation du virus – pour proclamer de nouveau la fin de l'épidémie dans le pays était engagé. Il n'y a actuellement plus aucun cas confirmé.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 3

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter