Le patron de la FMF veut « supprimer les centres de santé qui ne servent à rien », colère du secteur

Le patron de la FMF veut « supprimer les centres de santé qui ne servent à rien », colère du secteur

Anne Bayle-Iniguez
| 16.02.2016
  • hamon

Depuis mercredi, les Drs Jean-Paul Hamon et Éric May se livrent à une passe d'armes inédite sur l'avenir des centres de santé. Les deux médecins ont pourtant quelques points communs : tous deux sont présidents de syndicats, généralistes et installés dans les Hauts-de-Seine. Léger souci : le premier est libéral, l'autre salarié.

Président de la FMF, le Dr Hamon a tiré le premier, mercredi dernier, dans une tribune publiée dans « lemonde.fr » pour manifester son opposition à la conférence nationale de santé. Au détour d'une phrase relative à la nécessaire réforme du système de soins, le médecin suggérait tout simplement de « supprimer » les centres de santé.

« Il faut avoir l’ambition de combler le déficit et réorganiser complètement le système de santé, écrit le Dr Hamon. […] Il faut supprimer les centres de santé qui ne servent à rien sinon à surveiller des patients maintes fois surveillés, supprimer les boutiques santé, et autre coaching santé. » (*)

Ferme condamnation des médecins des centres

Cinglante, la réponse du Dr Éric May, patron de l'Union syndicale des médecins de centres de santé n'a pas tardé.

« Non à la division et au mépris. Non à l’aggravation des inégalités sociales de santé. Non aux dépassements tarifaires. Non à la marchandisation de la médecine de ville », répond-il dans un communiqué de presse, condamnant l'appel du Dr Hamon à fermer les centres de santé.

En miroir, le généraliste du centre municipal de Malakoff (Hauts-de-Seine) assène : « Oui à l’accès aux soins pour tous. Oui à une couverture maladie solidaire élargie. Oui à la possibilité pour les jeunes générations d’exercer en équipe pluriprofessionnelle. Oui à un financement enfin pérenne des centres de santé. Oui au virage ambulatoire et au développement des soins de premier recours. »

(*) Après la publication de cet article, le Dr Jean-Paul Hamon a tenu à préciser au « Quotidien » la teneur de ses propos. « Je demande la fermeture des centres de prévention de la Sécurité sociale, qui de mon point de vue ne servent à rien et surveillent des patients déjà très surveillés, mais absolument pas celle des centres de santé municipaux auxquels je ne fais aucun reproche. Je m'exprimais dans le cadre de la réaffectation des moyens de la Sécurité sociale que j'estime nécessaire. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 18 Commentaires
 
didier p Médecin ou Interne 17.02.2016 à 17h48

Totalement d'accord ! Les examens de santé ne servent à rien !!!

Répondre
 
La teigne Médecin ou Interne 25.02.2016 à 08h04

Ce n'est pas agréable d'entendre qu'on ne sert à rien. Et pourtant...

Répondre
 
Dr AirGiAime Médecin ou Interne 17.02.2016 à 11h35

Les faits sont têtus : après 34 ans d'exercice, et je ne sais combien d'année d'observation de patients étant passé par un examen dans un centre de santé : utilité des bilan de prévention - je Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 17.02.2016 à 09h14

Le problème est de savoir comment sont salariés les médecins et infirmiers qui travaillent dans ces centres car trop souvent le système employé profite trop à la structure au détriment du salarié Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 17.02.2016 à 13h07

C'est justement parce qu'aucun médecin ne demande des comptes devant le tribunal que ce salaire est si bas compte tenu des responsabilités. Un médecin libéral installé part au moins avec la Lire la suite

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 17.02.2016 à 09h44

Exact, en général le brut c'est 35% du C, si vous voyez 20 patients en 4h, le centre gagne 430 euros, et reverse en salariat 160 brut soit 130 net, soit 32 euros de l'heure net. après tout c'est dans Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 17.02.2016 à 08h45

Quand un centre de santé des caisses fait un bilan et propose l'inscription dans un service d'éducation thérapeutique, sans en informer au préalable le médecin traitant, cela s'appelle de la Lire la suite

Répondre
 
Démerdecine générale Médecin ou Interne 17.02.2016 à 07h49

LA FMF attaque au coeur des sujets importants. BRAVO !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter