MG France salue la nouvelle protection maternité pour les femmes médecins libérales

MG France salue la nouvelle protection maternité pour les femmes médecins libérales

Sophie Martos
| 15.02.2016
  • enceinte

Le syndicat de médecins généralistes MG France s'est « félicité » samedi 13 février de l'extension aux femmes médecins libérales installées en secteur I (ou signataires du contrat d'accès aux soins) de l'avantage maternité aujourd'hui réservé aux praticiens territoriaux de médecine générale ou ambulatoire (soit environ 3 100 euros par mois pendant trois mois en plus des allocations existantes).

Cette mesure, annoncée lors de la grande conférence de la santé, est saluée par le syndicat de généralistes comme une « avancée » pour la profession et les patients. Selon MG France, cette protection supplémentaire permettra de limiter « la pénalisation financière que les femmes subissent durant ces périodes de maternité ». Elle sera mise en œuvre dès le PLFSS 2017.

MG France réclamait depuis 2011 « l'amélioration de la couverture maternité des femmes médecins libérales, mesure indispensable pour leur installation ». Selon le syndicat, cette réforme était nécessaire car le règlement des charges fixes d'un cabinet médical ne permet pas aux femmes médecins libérales d'arrêter leur travail pour leur grossesse. « Cette situation est un des facteurs qui contribuent à la désertification médicale et aux difficultés d'accès aux soins de la population », note le syndicat.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
manonBa Médecin ou Interne 15.02.2016 à 20h53

« Ce serait une avancée si cela concernait de façon égale toutes les femmes médecins libérales ce qui n'est pas le cas . Quand une décision politique exclut une partie des personnes concernées , c'est Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 15.02.2016 à 13h10

Bien bien bien. Le secteur 2 maltraité de façon volontaire ça fait reluire l'acteur posté Leicher.
Du moment qu'on lui jette la pièce!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.