Essai clinique de Rennes : 3 manquements majeurs de Biotrial, selon l'IGAS

Essai clinique de Rennes : 3 manquements majeurs de Biotrial, selon l'IGAS

Betty Mamane
| 04.02.2016

L'Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) a relevé « trois manquements majeurs » du laboratoire Biotrial dans la gestion de l'essai clinique qui a tourné au drame mi-janvier à Rennes, a indiqué Marisol Touraine, lors d'une présentation jeudi à la presse d'une première note d'étape de l'enquête. Des manquements relatifs, selon elle, non pas au respect de la réglementation pas mais à « la gestion de crise ».

« L'inspection ne considère cependant...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 3 Commentaires
 
Lucien Hippo Médecin ou Interne 05.02.2016 à 11h13

Comme d'habitude, il faut des coupables à donner en pâture à la conscience malade de l'occidental contemporain, et par conséquent à la presse ou à l'opinion.
Ces enquêtes démontrent toujours la même Lire la suite

Répondre
 
Mmo Médecin ou Interne 04.02.2016 à 21h42

« En fait l'article démontre que ce sont les services du ministère qui par leur incompétence a encadrer correctement les essais clinique, sont responsables de l accident: responsable mais pas coupable Lire la suite

Répondre
 
PIERRE S Médecin ou Interne 05.02.2016 à 12h02

Alors, ça va être enterré.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 2

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter