ECN régionales, note éliminatoire, présélection... : les jeunes hostiles aux propositions de l'Ordre

ECN régionales, note éliminatoire, présélection... : les jeunes hostiles aux propositions de l'Ordre

Sophie Martos
| 01.02.2016

L'ANEMF et l'ISNI, syndicats respectifs des étudiants et des internes en médecine, s'opposent dans un communiqué commun aux principales conclusions portées par le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) dans son livre blanc en matière de formation initiale.

Selon les deux syndicats de jeunes, la transformation des ECN en épreuves classantes régionales ou inter-régionales suggérée par le CNOM « correspondrait à un retour en arrière dans le mode de choix des postes d'internes et créerait des inégalités entre les différentes régions », expliquent-ils. Cette disposition n'aura « aucun effet sur la démographie médicale, notamment sur l'exercice en zone sous-dotée », arguent-ils, rappelant que la moitié des jeunes praticiens s'installent dans une autre région que celle de leur formation initiale.

Par ailleurs, ils estiment qu'instaurer une note plancher (éliminatoire) aux ECN, comme l'avance l'Ordre, n'est pas « une solution acceptable ». Il serait plus pertinent d'introduire un examen « distinct des épreuves classantes » axé sur « les compétences cliniques » pour tous les candidats qu'ils aient effectué leurs études en France ou à l'étranger.

Concernant cette fois la présélection préalable à la première année commune des études de santé (PACES), la proposition ordinale est jugée « inconcevable » car en opposition avec « les principes et les valeurs de l'université », ouverte à tous. « De plus, quelle que soit la méthode de sélection (dossier, notes et mention au bac…), elle ne paraît pas pertinente puisque le profil type de l'étudiant accédant aux années supplémentaires ne correspond pas aux standards imposés par ces paramètres de présélection », notent l'ANEMF et l'ISNI.

Travailler la réforme du troisième cycle avec l'Ordre

S'agissant enfin de la proposition du CNOM d'un système de recertification des médecins tous les six ans, les syndicats préviennent qu'elle ne pourra être mise en place « sans une participation accrue des universités ».

Point positif, les deux syndicats saluent les propositions ordinales qui facilitent la réinsertion d'étudiants en médecine dans d'autres filières, via des passerelles et des équivalences sortantes.

Les mesures sur la protection sociale des médecins et la réduction du temps administratif des médecins installés sont également saluées.

Contactés par « le Quotidien », l'ANEMF et l'ISNI ont confirmé avoir pris contact avec l'Ordre pour travailler ensemble sur la réforme du troisième cycle et discuter de l'arrivée des nouveaux DES à l'horizon 2017.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 23 Commentaires
 
Démerdecine générale Médecin ou Interne 04.02.2016 à 13h35

Curieusement, l'Ordre se manisfeste très très souvent depuis quelques semaines........c'est-à-dire seulement depuis que la loi MST a été imposée sans débat à l'assemblée. Avant, c'était silence radio Lire la suite

Répondre
 
doux Médecin ou Interne 03.02.2016 à 13h34

On ne peut pas ignorer avant de dauber sur le Conseil national que celui-ci est pour sa grande majorité constitué de médecins généralistes libéraux.

Répondre
 
LV Médecin ou Interne 03.02.2016 à 13h20

et pourquoi pas un examen sur les compétences cliniques, simplement les étudiants formés à l'étranger ?

Répondre
 
LV Médecin ou Interne 03.02.2016 à 13h19

Et pourquoi pas un examen sur les compétences cliniques, simplement les étudiants formés à l'étranger ?

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 03.02.2016 à 13h11

Finalement, les jeunes comme les vieux médecins râlent tout le temps mais dès qu'on leur propose une réformette, c'est une levée dé boucliers. Syndrome français !!
On voit le résultat. Carences Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 03.02.2016 à 17h14

Je ne crois pas que vous ayez bien compris les problèmes actuels ; mais je l'avais déjà remarqué.

Répondre
 
MARC G Médecin ou Interne 03.02.2016 à 19h18

« Médecin de ville ou médecin des champs?.Freud ou Rambo ?. fromage ou dessert ?. c'est cla qui devrait faire l'attractivité de la médecine générale.Surtout pas de jugement sectaire mais au contrair Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Comment ne pas être à côté de la plaque quand on déplaque ?Au forum de la « désinstallation » en Aveyron, des généralistes inquiets préparent leur sortie Abonné

baraqueville

En Aveyron, où le nombre de généralistes augmente depuis 2014, l'Ordre a réuni son premier « forum de la désinstallation », à Baraqueville.... Commenter

Présidentielle : Jacques Cheminade veut une Sécu universelle et un C à 30 euros

cheminade

Jacques Cheminade, candidat de Solidarité et Progrès à l'élection présidentielle, consacre un important volet santé dans son programme... Commenter

Des chercheurs dévoilent la structure complète d'une protéine essentielle du virus Zika

zika

Une équipe de Riverside (Université de Californie) affirme avoir déterminé la structure cristalline de la totalité de la protéine NS5, une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter