La ministre de la Santé décerne le label « Hôpital ami des bébés » au CHRU de Lille

La ministre de la Santé décerne le label « Hôpital ami des bébés » au CHRU de Lille

28.01.2016

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, est venue au Centre hospitalier régional de Lille assister ce lundi à la remise officielle du label « Initiatives Hôpital Ami des Bébés ».

Elle a d’abord rendu un hommage appuyé aux professionnels de santé français qui ont montré leur excellence lors des attentats de novembre.

Hommage aux équipes soignantes

« J’éprouve une immense fierté de voir la manière exceptionnelle dont les hôpitaux de l’APHP ont su se mobiliser et soigner les victimes. La presse internationale - dont "The Lancet" - a été unanime pour le relever. Et je tiens à les remercier pour l’image magnifique qui a été montrée », a-t-elle déclaré.

Après cet émouvant hommage, Marisol Touraine et Martine Aubry, maire de Lille, ont dévoilé la plaque décernant le label « Initiative Hôpital Ami des bébés ».

Initié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il récompense les initiatives prises par les équipes soignantes pour le soutien et l’accompagnement des parents et des bébés, durant la grossesse et à la naissance. Elle s’appuie sur une douzaine de recommandations de bonnes pratiques en néonatalogie. Déjà 26 maternités françaises ont été labellisées (dont 6 dans le Nord) mais l’hôpital Jeanne-de-Flandres est le premier établissement hospitalo-universitaire à décrocher ce label pour sa maternité et son service de néonatologie. Dans une maternité qui a vu naître l’an dernier 5 600 bébés, initier une démarche de soins individualisée centrée sur les besoins de l’enfant et des parents peut paraître une gageure.

Apporter un environnement « sécurisé » et « humanisé »

La ministre de la Santé a souligné le défi que représente cette démarche : « La naissance est quelque chose de banal. Les femmes ont de tout temps mis des enfants au monde. Mais lorsqu’il s’agit de nos propres enfants, c’est un moment exceptionnel. Et l’hôpital ne peut pas apporter seulement la froide mécanique de la prise en charge médicale. Il doit être en mesure d’assurer un environnement à la fois sécurisé avec des plateaux techniques et humanisé. C’est cette démarche que vient récompenser le label IHAB. » Cette préoccupation de personnalisation des soins n’est pas évidente à mettre en œuvre dans un hôpital qui emploie 700 soignants. Les équipes y travaillent depuis maintenant cinq ans. « L’accompagnement individualisé des parents et de leurs bébés suppose que tous les soignants aient le même discours, et partagent la même culture. Cela ne va pas de soi, a insisté la ministre. Les cultures doivent être appropriées et partagées. »

Programme 1 000 premiers jours

Durant la visite du service de réanimation néonatale, sous la houlette du Pr Damien Subtil, chef du pôle Femme mère nouveau-né, Marisol Touraine a pu constater la mise en œuvre des nouvelles pratiques comme le développement du peau à peau prolongé et le soutien à l’allaitement.

Depuis un an, Jeanne de Flandres est également engagé dans un programme FHU 1 000 jours pour la santé (initiés au départ par Hilary Clinton pour améliorer la santé des enfants en Afrique en agissant sur les 1 000 premiers jours de la vie, depuis la fécondation jusqu’aux deux ans de l’enfant). À Lille, le programme dirigé par le Pr Laurent Storme vise à protéger l’environnement périnatal de la mère et l’enfant et les éduquer pour les aider à mener une vie en bonne santé. Associant 120 médecins et chercheurs, il vise à endiguer l’explosion de maladies adultes en agissant dès les premiers jours de la vie.

« Nous agissons prioritairement sur le stress et le mode de vie, explique le Pr Storme. Le bien-être de la mère et celui du bébé sont évalués grâce à un outil qui permet de quantifier le stress. De même les bébés sont équipés de moniteurs de confort. Nous veillons également à éviter l’obésité maternelle en proposant du coaching individualisé. » Afin d’améliorer l’environnement de l’hôpital, la maternité Jeanne-de-Flandre a stoppé depuis quelques mois toute utilisation de pesticides pour l’entretien de ses espaces verts. Un faisceau de bonnes pratiques qui devrait contribuer à engendrer des adultes en bonne santé.

Florence Quille
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 6

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter