L'épilation définitive réservée aux médecins ? Les esthéticiennes fixées sur leur sort en mars

L'épilation définitive réservée aux médecins ? Les esthéticiennes fixées sur leur sort en mars

20.01.2016
  • Epilation

L'épilation définitive est-elle le précarré des médecins ? Plusieurs syndicats de professionnels de la santé ont cité mardi à comparaître des enseignes et franchises d'esthétique pour «  exercice illégal de la médecine  » au tribunal correctionnel de Paris.

Que fera-t-on « lorsqu'on aura un œil ou un sexe brûlé ? », s'est interrogé au cours de l'audience Me Alexandre Varaut, représentant de syndicats de médecins et de la SARL Docteur Debray.

« C'est illicite de pratiquer l'épilation par lumière pulsée quand on n'est pas médecin », a défendu l'avocat.

« Fournir les moyens de commettre une infraction c'est se rendre coupables », a ajouté Me Varaut, pointant du doigt l'activité des franchiseurs d'esthétique.

La pratique de l'épilation est encadrée par un arrêté de 1962 qui prévoit que « tout mode d’épilation est un acte médical, sauf l'épilation à la pince ou à la cire »

Depuis plusieurs années, nombre de centres de beauté ont développé une offre d'épilation à la lumière pulsée, méthode connue pour freiner la repousse du poil à moyen voire long terme.

Des précédents judiciaires

Pour un des avocats de la défense, Me David Simhon, « c'est un procès politique initié par un médecin, président d'un syndicat médical, contre d'autres qui sont eux présidents de syndicats dans l'esthétique »

« Les médecins ne pratiquent pas l'épilation à la lumière pulsée mais au laser », a plaidé la défense.

« La société commerciale qui nous a tous cités à comparaître fait un chiffre d'affaires de plus de 3 millions d'euros », a-t-elle estimé. « Il ne s'agit pas de défendre la santé publique mais un intérêt économique », voire « un monopole », a soutenu la défense.

Me David Simhon a annoncé vouloir attaquer à son tour la partie civile pour « abus de citation à comparaître » et réclamé la relaxe, ainsi que 30 000 euros par partie civile pour chacun de ses clients au titre du préjudice subi.

Le procureur s'en est remis à l'avis du tribunal, qui rendra son délibéré le 15 mars. Ce n'est pas la première fois que la justice est saisie d'une procédure dans le domaine de l'épilation définitive. En décembre, le tribunal correctionnel de Lorient (Morbihan) a condamné cinq esthéticiennes poursuivies par des médecins pour « exercice illégal de la médecine ». 

Elles avaient été condamnées à verser un euro à chacun des six plaignants pour le préjudice subi et s'étaient vu confisquer leur matériel.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
JEAN PIERRE D Médecin ou Interne 21.01.2016 à 12h49

Le Dr Nicolas est très confraternel...

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 21.01.2016 à 14h14

Ouvrez les yeux Dr Jean-PIerre, le numerus clausus pour les généralistes a explosé ce 10 dernières années mais le pourcentage de thésés MG qui s'installe en MG est très faible car beaucoup fuient Lire la suite

Répondre
 
GERARD V Médecin ou Interne 20.01.2016 à 10h37

La médecine est suffisamment intéressante, difficile et compliquée pour ne pas galvauder notre image dans ce genre de combat ridicule. Les médecins ont ils tant de temps à perdre pour s'occuper Lire la suite

Répondre
 
CHRISTOPHE D Médecin ou Interne 26.01.2016 à 17h05

Ce n'est pas la question de défendre les intérêts de certains médecins à exercice particulier ou de défendre un monopole, mais il s'agit de stopper des pratiques déloyales , réalisées par des gens Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 21.01.2016 à 14h44

Il doit manquer des mots pour comprendre quoi que ce soit à ce gloubiboulga presque schizophrénique... Mais je suis sûr que, sur le fond, on est d'accord : 1 : l'épilation laser doit rester médicale Lire la suite

Répondre
 
MARC P Autre Professionnel Santé 20.01.2016 à 07h26

Et pourquoi ne pas exiger la fermeture de tous les salons de coiffure pour "exercice illégal de la médecine" ?

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 20.01.2016 à 11h19

Hors sujet total mais merci de votre contribution.

Répondre
 
JLCB Médecin ou Interne 20.01.2016 à 07h20

Je croyais que c'était à l'Ordre des médecins d'intervenir dans l'exercice illégal de la médecine...

Et demain, si on poursuit tous les illégaux de la médecine, tous les pseudo-cabinets qui Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter