Refus de vaccination : un couple de l’Yonne condamné à 2 mois avec sursis

Refus de vaccination : un couple de l’Yonne condamné à 2 mois avec sursis

08.01.2016
  • Refus de vaccination : un couple de l’Yonne condamné à 2 mois avec sursis-1

À quelques jours de la remise du rapport Hurel sur la vaccination, la décision du tribunal correcionnel d’Auxerre vient rappeler que les parents ne peuvent se soustraire à l’obligation vaccinale. Un couple icaunais a été condamné jeudi à deux mois de prison avec sursis pour avoir refusé de faire vacciner leurs deux enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP).

Marc et Samia Larère avaient été convoqués en octobre 2014 après le signalement à la Protection maternelle et infantile par un pédiatre du centre hospitalier. Les parents remettaient alors en cause l’obligation vaccinale notamment en expliquant que les seuls vaccins aujourd’hui disponibles combinent le DTP à d’autres comme la coqueluche, l’hépatite B ou la méningite, qui eux ne sont pas obligatoires. La ministre de la Santé s’était alors émue de l’affaire et du contexte de défiance vis-à-vis de la vaccination.

Conforme à l’exigence constitutionnelle

À la demande du couple, une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) avait alors été déposée au Conseil constitutionnel. En mars 2015, les Sages concluaient que la vaccination obligatoire était conforme « à l’exigence constitutionnelle de protection de la santé ».

Le tribunal correctionnel d’Auxerre requalifiait alors les faits en « refus de se soumettre à l’obligation vaccinale », infraction relevant du Code de la santé publique, qui prévoit au maximum une peine de six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende. Le couple était initialement poursuivi pour « soustraction par un parent à ses obligations légales compromettant la santé (...) de son enfant », un délit puni jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Réagissant à la condamnation de ses clients, l’avocat Me Emmanuel Ludot a expliqué : « C’est une décision à première vue sympathique mais qui, dans un deuxième temps, peut s’avérer dangereuse puisqu’elle pourrait entraîner de nouvelles poursuites et Monsieur et Madame seraient alors considérés comme étant en récidive légale ». Il a aussi précisé que ses clients « se laissaient le temps de la réflexion » sur un éventuel appel.

Marc Larère a de son côté fait part à l’AFP de son « étonnement » après cette condamnation car « l’indisponibilité des seuls vaccins obligatoires est prouvée ». « On nous condamne pour quelque chose d’irréalisable », fustige-t-il. Le vaccin contre les maladies DTP uniquement, qui ne contient pas les autres valences, notamment la coqueluche, n’est plus disponible sur le marché depuis 2008, a rappelé le père de famille.

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
PATRICE L Médecin ou Interne 11.01.2016 à 17h18

Je suis un vieux docteur bientôt à la retraite. A l'âge de 8 ans deux de mes camarades de classe ont eu la fièvre, le docteur avait dit à l'époque : c'est la polio,ils ont guéri puis deux ou trois Lire la suite

Répondre
 
véronique t Médecin ou Interne 12.01.2016 à 10h42

Malheureusement des témoignages comme le vôtre se font rares.
J'ai 54 ans, j'ai eu aussi un collègue à peine plus âgé que moi, anesthésiste, qui avait lui aussi une "patte folle", à la suite d'une Lire la suite

Répondre
 
maud D Etudiant en santé 11.01.2016 à 14h13

C'est délicat d'être aussi surs de soi. Tellement de choses sont remises en question continuellement dans notre métier. Une bonne partie de que faisaient et prescrivaient nos pairs il y a 50 ans Lire la suite

Répondre
 
véronique t Médecin ou Interne 12.01.2016 à 10h50

Vous avez raison de ne pas tout accepter comme argent comptant.
Cependant, dans ce domaine reconnaissez que les progrès contre les maladies infectieuses ont été réalisés grâce aux vaccinations.
Je Lire la suite

Répondre
 
DIDIER C Médecin ou Interne 10.01.2016 à 13h28

« Vaccin REVAXIS : vaccin disponible ( diphtérie , tétanos , polio )
Labo SANOFI PASTEUR MSD prix 10,21 € , remboursé par la sécurité sociale
Devant un refus de vaccination par des parents irr Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE K Médecin ou Interne 10.01.2016 à 06h24

« Cessons de vacciner! Les vaticinateurs de tout poils connaîtraient les joies de la diphtérie ou du tétanos.
Ces gens prônent en effet un retour aux maladies.
La critique des vaccins anti papillom Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 11.01.2016 à 12h01

"Oui mais les maladies, c'est naturel au moins"

Répondre
 
PIERRE F Médecin ou Interne 09.01.2016 à 17h55

« Pourquoi pas étendre l'obligation aux autres vaccins (coqueluche, rougeole, méningite, hépatite..); ainsi le problème de la disponibilité des vaccins obligatoires serait réglé et la santé publique Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 9

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter