25 ans après, la loi Evin peine à être respectée, constatent Claude Evin et Michèle Delaunay

25 ans après, la loi Evin peine à être respectée, constatent Claude Evin et Michèle Delaunay

Coline Garré
| 08.01.2016
  • 25 ans après, la loi Evin peine à être respectée, constatent Claude Evin et Michèle Delaunay - 1

Promulguée le 9 janvier 1991, la Loi Evin a 25 ans. « Avec la loi Veil, c’est l’une des deux lois dont les Français connaissent le nom, preuve de son caractère structurant toujours d’actualité pour la santé publique », remarque Michèle Delaunay, présidente de l’Alliance contre le tabac, qui réunit depuis 25 ans aussi une trentaine d’associations.

Des violations quotidiennes

Sur le tabac, la loi de 1991 « n’a pas pris une ride » assure l’ancienne ministre. Claude Evin en rappelle les piliers : sortir les prix du tabac de l’indice des prix pour les augmenter, interdire la publicité et la propagande directe ou indirecte, et interdire de fumer dans tous les lieux à usage collectif.

Le contrôle de la bonne application de la loi est en revanche loin d’être sans faille. L’interdiction de la publicité est contournée au cinéma, dénonce Michèle Delaunay, citant l’étude IFOP/Ligue contre le cancer qui révèle que 80 % des films français mettent en scène la cigarette. « Cela augmente tous les ans, sans pour autant répondre à un quelconque intérêt dramatique », assure-t-elle. Les jeunes et les femmes y sont particulièrement sensibles, ajoute-t-elle.

L’interdiction de fumer dans les lieux collectifs connaît, elle aussi des entorses. Des cendriers sont toujours posés sur des terrasses couvertes qui ne constituent de fait, plus des lieux à l’air libre, sans pour autant répondre aux critères autorisant l’aménagement de lieux fumeurs dans les établissements (sas, clôture, absence du personnel...). « La loi Santé ajoute des agents de contrôle (police municipale, gardes champêtres, agents de surveillance de Paris et de la ville, ndlr). Pourquoi pas, mais ce serait déjà bien si ceux qui doivent le faire aujourd’hui le faisaient réellement ! », commente Claude Evin.

Michèle Delaunay s’offusque de ce que l’état d’urgence a conduit des établissements scolaires à installer – illégalement – des zones fumeurs en leur sein. « Quelle démission ! », soupire-t-elle.

Une politique de lutte contre le tabac à renforcer

Au-delà de la loi Evin, la politique de lutte contre le tabac doit se durcir, plaide l’alliance contre le tabac, qui demande l’augmentation massive et brutale du prix du paquet de cigarettes et du tabac à rouler, prisé des jeunes. « Le paquet neutre a un effet dissuasif pour l’entrée dans le tabac, mais n’a aucune influence sur les fumeurs invétérés », souligne Michèle Delaunay.

La députée de Gironde réclame la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le lobbying des cigarettiers et de leurs relais, les buralistes. Et de rappeler que trois de ses amendements à la loi Santé (interdiction de la vente de tabac dans les bars, discothèques, augmentation significative de tous les produits du tabac et alignement des prix pratiqués en Corse sur ceux de la Métropole) ont été supprimés par le gouvernement.

Enfin, Claude Evin et Michèle Delaunay déplorent de concert la modification de loi de 1991 sur le volet alcool. « Cet assouplissement est totalement inutile et délétère », jugent-ils.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
Raoul H Médecin ou Interne 10.01.2016 à 11h59

« La multiplication des bars à chicha, la réintroduction d'espaces fumeurs dans les établissements scolaire (grâce à l'état d'urgence, le non respect de l'interdiction de vente de tabac aux mineurs. L Lire la suite

Répondre
 
nevada24 Médecin ou Interne 09.01.2016 à 12h12

« Les lobbies pro-alcooliques sont beaucoup plus forts que le Ministère de la Santé et/ou l'infiltrent comme l'Assemblée Nationale...il n'y a donc pas de volonté politique réelle de notre Parlement.. Lire la suite

Répondre
 
patrice p Médecin ou Interne 10.01.2016 à 12h20

« Exact. Notre politique de la Santé est dictée par les industriels (tabac,alcool, agro-alimentaire).
A quoi servent élections?.. A ne rien changer, hélas! »

Répondre
 
patrice p Médecin ou Interne 08.01.2016 à 23h50

« Avec 78000 morts par an la lutte contre le tabagisme n'est toujours pas considérée comme priorité nationale !
La Nouvelle Zélande annonce la fin du tabagisme sur son territoire pour 2025.Et nous o Lire la suite

Répondre
 
Christophe LAMARRE - Roubaix Médecin ou Interne 09.01.2016 à 12h05

« Excellent ! On sait tous que la prévention, la vraie, passera par la lutte contre l'alcoolisme, le tabagisme et la malbouffe. Enfin, lutte contre leurs industries plutôt...et c'est là que ça se gâte Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter