Du changement dans les expertises médicales judiciaires : les PH dénoncent une « arnaque » | Le Quotidien du Médecin

Du changement dans les expertises médicales judiciaires : les PH dénoncent une « arnaque »

06.01.2016
  • Du changement dans les expertises médicales judiciaires : les PH dénoncent une « arnaque » - 1

La parution d’un décret au « Journal officiel » excluant les médecins experts judiciaires de la liste des collaborateurs occasionnels de service public (COSP) mécontente les cinq intersyndicales* de praticiens hospitaliers, qui dénoncent ce mercredi une « arnaque » dans un communiqué commun.

Jusque-là, les PH pratiquant des expertises étaient salariés de la justice et donc rattachés au régime général. Le décret supprimant ce rattachement, les PH se retrouvent inscrits mécaniquement au régime des indépendants, et doivent assumer une partie des charges (URSSAF, retraite).

« Cette disposition ne s’accompagnant d’aucune mesure de revalorisation du tarif des expertises judiciaires, déjà fixé à un niveau ridiculement bas en ce qui concerne le pénal, équivaut à une diminution drastique de leurs revenus », déplorent les cinq centrales syndicales. « On estime que 40 % de la valeur de l’expertise sera perdue par ce changement de régime », précise au « Quotidien » Jacques Trévidic, président de la CPH.

Psychiatres, médecins légistes et autres spécialistes concernés

Selon les PH, le ministère de la Justice a décidé d’exclure les médecins experts judiciaires de la liste des collaborateurs occasionnels de service public pour des raisons purement financières, et non pour les raisons morales invoquées. « Les arguments juridiques avancés sur l’incompatibilité entre la nécessaire indépendance de l’expert vis-à-vis du magistrat et un statut de salarié reposent sur une interprétation erronée ne tenant pas compte des critères sociaux et fiscaux de détermination du lien de subordination, écrivent les syndicats. En réalité, ces mesures ont été prises dans le seul but d’éviter à la justice le paiement des charges sociales dues aux experts judiciaires collaborateurs occasionnels qu’elle emploie, ce qu’elle s’est toujours refusé à faire depuis 15 ans. »

Les centrales appellent donc les praticiens hospitaliers à boycotter « dès à présent » les expertises que leur réclament les magistrats. Elles annoncent qu’elles engagent des recours en condamnation de l’État pour les charges sociales impayées.

400 à 500 psychiatres hospitaliers sont actuellement experts judiciaires. On compte aussi des médecins légistes et, selon les affaires, d’autres médecins spécialistes (orthopédistes, cardiologues, etc.).

Au civil, les experts judiciaires sont rémunérés à la vacation et à l’heure. Le tarif peut varier de 120 à 200 euros de l’heure.

Au pénal, les actes sont tarifés selon une nomenclature prédéfinie par le Code de procédure pénale et indexé au coût d’une consultation. Par exemple, une expertise psychiatrique est rémunérée 277,50 euros. Cela peut couvrir le déplacement en prison (hors remboursement des frais kilométriques), une consultation souvent longue et l’écriture du rapport. Une rémunération très insuffisante aux yeux des syndicats.

*Avenir hospitalier, CMH, CPH, INPH, SNAM-HP
Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
PHILIPPE B Médecin ou Interne 07.01.2016 à 17h14

" Salauds de riches ! "

Répondre
 
JEAN B Médecin ou Interne 07.01.2016 à 08h57

Les deux T, Touraine et Taubira, comme terribles et terrifiantes, ne reculent devant rien dans leurs entreprises haineuses de destruction et d'humiliation de la médecine libérale, avec la bénédiction Lire la suite

Répondre
 
Jean G Médecin ou Interne 06.01.2016 à 23h07

« Bienvenu au TPG les gars....quand le RSI et à l'URSSAF vous auront piqué la moitié de ce que vous gagnez, vous allez vous rendre compte à quel point vos collègues dans le privé sont vampirisés depu Lire la suite

Répondre
 
cyrano Médecin ou Interne 06.01.2016 à 21h09

« Bienvenue au club ! Rejoignez l'UFML ! »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 06.01.2016 à 20h23

« Hum? Expertises au rabais?...Mais assurances en hausse?...Une nouvelle complication? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prépas privées en PACES : un reportage de TF1 suscite la colère des carabins

tf1

De nombreux étudiants et membres de l'association des étudiants en médecine de France (ANEMF) ont exprimé leur mécontentement sur Twitter... 1

Alopécie auto-immune : premier (petit) essai concluant avec les inhibiteurs de JAK

alopecie

L'effet des inhibiteurs de JAK sur la repousse des cheveux est décrit depuis quelques années. En testant le ruxolitinib dans un petit essai... Commenter

À Marseille, les cadres du SML célèbrent l'esprit libéral et applaudissent... Jérôme Marty !

sml

« Nous sommes le seul syndicat encore libéral ». C'est par ces mots que le Dr Éric Henry, président du Syndicat des médecins libéraux (SML),... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter