203 millions d’euros de fraudes et activités fautives détectés par l’assurance-maladie en 2014

203 millions d’euros de fraudes et activités fautives détectés par l’assurance-maladie en 2014

Christophe Gattuso
| 05.01.2016

Selon le dernier bilan de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF), mis en ligne par Bercy, la CNAM, la MSA et le RSI ont détecté et stoppé en 2014 des fraudes à l’assurance-maladie (et activités fautives) pour un montant total de 203,4 millions d’euros.

La CNAM, à elle seule, a repéré 196,2 millions d’euros de fraudes l’an dernier, comme l’avait révélé un prérapport en octobre dernier. Pour la MSA, le préjudice s’est élevé à 3,9 millions d’euros l’an dernier et pour le RSI, à 3,5 millions d’euros.

Un contrôle accru

La CNAM, qui cite la lutte contre la fraude comme « une de ses priorités » dans sa convention d’objectifs et de gestion (2014-2017), a « structuré et homogénéisé de nouvelles thématiques de contrôle » pour détecter de nouveaux types de fraudes et dissuader les auteurs par un meilleur contrôle. Cette mobilisation accrue semble porter ses fruits puisque le montant total repéré l’an dernier par le régime général (196,2 millions) est bien supérieur à celui de 2013 (167,1 millions).

Les fraudes administratives aux prestations en espèces stoppées par la CNAM ont représenté un montant total de 29 millions d’euros en 2014 dont 12 millions sont directement en lien avec les indemnités journalières (cumul IJ et activités rémunérées, falsification de pièces justificatives...). La fraude à la gestion des droits (attributions et renouvellement), a fortement progressé en un an (+46 % en un an) et s’élève à 5,2 millions d’euros.

Dans le viseur : infirmiers, transporteurs... et médecins

Mais ce sont surtout les fraudes et activités fautives aux prestations en nature qui représentent le préjudice le plus élevé pour la CNAM (102,5 millions d’euros). La majeure partie est commise par des professionnels de santé (infirmiers pour 21,8 millions d’euros, médecins pour 7,5 millions, pharmaciens pour 6,5 millions, chirurgiens dentistes pour 5,7 millions, kinésithérapeutes pour 4,9 millions...), par les les transporteurs sanitaires et taxis (21,9 millions d’euros) et les fournisseurs (6,6 millions d’euros).

Concernant les médecins, la DNLF observe que les fraudes les plus fréquentes concernent « la nomenclature, des prestations fictives et des facturations multiples frauduleuses ».

Un peu plus de sanctions

216 indus ont par ailleurs été notifiés en 2014 à des établissements pour un montant total de 21,7 millions d’euros dans le cadre du contrôle de la tarification à l’activité.

La CNAM a accentué le recours aux sanctions. Ainsi près de 2 500 pénalités financières ont été prononcées en 2014 pour un montant global de 5,5 millions d’euros (contre 3,3 millions en 2013). « Si la majorité concerne des assurés, le montant des pénalités est principalement supporté par des professionnels de santé », commente la DNLF.

La publication en octobre des premiers chiffres de ce rapport avait déclenché un tollé, des médecins s’estimant stigmatisés dans de nombreux articles de presse, les erreurs de facturation étant selon eux assimilés à tort à de la fraude.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
BERNADETTEANNE Médecin ou Interne 06.01.2016 à 21h33

« 2 solutions simples pour éviter les fraudes involontaires :
- Pour les patients en ALD, le médecin conseil de la caisse qui accorde le droit à l'ALD délivre dans le même temps un droit ou un non d Lire la suite

Répondre
 
catherine m Médecin ou Interne 06.01.2016 à 08h20

Il faudrait savoir ce qui est compté : la CPAM m'a accusée plusieurs fois de fraude par double facturation et a, à chaque fois, après de multiples réclamations et passages en commission amiable, Lire la suite

Répondre
 
PIERRE ALAIN R Médecin ou Interne 06.01.2016 à 08h20

Ceci est à rapprocher de l'article précédent sur la hausse de la cotisation ordinale. L'absence de revalorisation tarifaire amène une hausse de la " fraude". A qui la faute ?
Une solution toute Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 05.01.2016 à 20h27

« AH BON ?...Un peu d'objectivité ? Et si on récupérait aussi les 500 MILLIONS d'euros indûment versés a des parasites n'ayant rien a voir avec les soins et engraissés sous l'égide du fameux DMP?

E Lire la suite

Répondre
 
Amariz Médecin ou Interne 05.01.2016 à 20h21

« Ridicule pendant qu’ils se félicitent de 475 milliards d'euros récoltés en 2014 . Pour le deuxième acte on est payer 1/2 de la somme et pour chaque acte supplémentaire un énorme rien .Oui ils nous Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 21

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter