Expérimentations du samedi matin en gardes : les internes et jeunes généralistes sur leur faim

Expérimentations du samedi matin en gardes : les internes et jeunes généralistes sur leur faim

Christophe Gattuso
| 23.12.2015
  • Expérimentations du samedi matin en gardes : les internes et jeunes généralistes sur leur faim - 1

Attendu depuis un an et demi, l’arrêté encadrant les expérimentations du samedi matin en gardes a été accueilli avec réserve par l’Intersyndicat national des internes en médecine (ISNI), les internes de pharmacie et de biologie médicale (FNSIP-BM) mais également par le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG).

Un arrêté incomplet et sans financement

Selon l’ISNI et la FNSIP-BM, ce texte, attendu de longue date pour répondre à la problématique du temps de travail des internes (48 heures maximum par semaine), est « incomplet » et ne sera pas suffisamment attractif pour encourager de nombreux établissements à se porter candidats à partir du 1er février 2016.

« La durée d’inclusion des établissements est limitée à la fin du mois d’avril 2016 et l’arrêté ne fait nullement mention des modalités de financement de ces expérimentations », regrettent les deux syndicats.

Le SNJMG regrette pour sa part que le ministère de la Santé ait publié « sans concertation préalable » ce texte « imparfait ». Les jeunes généralistes demandent à Marisol Touraine « de mettre ses paroles en accord avec ces actes » en ouvrant de véritables discussions avec les jeunes médecins afin d’aboutir à un « arrêté modificatif » qui donnerait toutes ces chances aux expérimentations de garde des internes le samedi matin.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter