URPS : poussée des syndicats contestataires chez les pharmaciens, dentistes et kinés

URPS : poussée des syndicats contestataires chez les pharmaciens, dentistes et kinés

14.12.2015

Les élections aux URPS des pharmaciens, des chirurgiens-dentistes et des masseurs-kinésithérapeutes vont bouleverser les équilibres syndicaux, selon les résultats publiés samedi par le ministère de la Santé.

Pour ces trois professions, le scrutin a été marqué par une forte poussée des syndicats contestataires comme cela avait déjà été le cas chez les médecins libéraux, le 16 octobre.

Nouveau leader pour les kinés et les dentistes

La hiérarchie syndicale s’en trouve chamboulée. Jusque-là première organisation représentative, la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes (FFMKR) obtient 43,2 % des suffrages (en baisse de 12,5 points par rapport à 2010). Elle est dépassée d’une courte tête par l’Union nationale des syndicats de masseurs-kinésithérapeutes libéraux (UNSMKL), qui récolte 44,1 % des voix (+7 pts). Le syndicat Alizé (12,7 %) dépasse la barre des 10 % et devient représentatif.

Changement de leader également chez les chirurgiens-dentistes ! La Fédération des syndicats dentaires libéraux (FSDL), avec 39,2 % des voix (+9 points), détrône la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), qui plafonne à 37,6 % (-13,6 points). L’Union des jeunes chirurgiens-dentistes (UJCD) progresse de 4,7 points et obtient 23,3 %. La CNSD reconnaît avoir essuyé un « sérieux revers » et se dit « victime, comme tous les syndicats signataires conventionnels, d’un fort vote contestataire ».

« C’est en premier lieu un rejet des politiques gouvernementales successives que la profession a voulu signifier », ajoute la CNSD. Le syndicat jusque-là majoritaire estime faire les frais d’une « avalanche de lois dogmatiques et de réglementations incohérentes ».

Recul de la FSPF

Chez les pharmaciens, la hiérarchie ne change pas, mais le leader, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), perd tout de même 10,4 points. Avec 48,8 % des voix, elle reste en tête devant l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO), qui remporte 42,6 % des suffrages, en forte hausse (+13,5 points). En troisième position, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) passe sous les 10 % et perd sa représentativité.

Pour ces trois professions, l’expression du mécontentement est d’autant plus fortement ressentie que la participation est en forte baisse (-2 points chez les dentistes -4,7 points chez les kinés, -3 points chez les pharmaciens).

Les élections professionnelles fixent le nombre de sièges alloués à chaque syndicat au sein des Unions régionales des professionnels de santé (URPS) dans les 17 nouvelles régions. Elles déterminent aussi la représentativité pour les cinq prochaines années.

Ch. G., avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter