Le premier médecin arrivé, en voisin, à la brasserie La Belle Equipe raconte

Le premier médecin arrivé, en voisin, à la brasserie La Belle Equipe raconte

15.11.2015
  • Impacts de balles, rue de Charonne

Le Dr Stéphane Chicheportiche a son cabinet de généraliste au 55 de la rue de Charonne, à une centaine de mètres de la brasserie La Belle Equipe. Il raconte au « Quotidien » :

citation
« Vendredi, peu après 21 h 30, un ami me téléphone pour me dire qu’il vient d’entendre des tirs automatiques. J’étais sur place quelques minutes plus tard. Ce que j’ai vu est indescriptible, une scène d’horreur totale. J’ai beau avoir l’expérience de situations ultra violentes et des urgences absolues, ayant fait six ans à la BSPP (Brigade des sapeurs pompiers de Paris) et quinze ans de SAMU dans les Hauts-de-Seine, je me suis trouvé totalement démuni. J’ai tenté de garder mon sang froid. Mais comment intervenir sans matériel de secours ? Vous êtes comme un plombier sans ses outils. Après un pré-tri ultra rapide, tout ce que j’ai pu tenter, ce sont des points de compression sur des personnes qui saignaient abondamment. J’ai tenté d’arrêter des hémorragies comme j’ai pu. Et puis les premières sirènes ont retenti très vite. Les pompiers et les équipes du SAMU se sont précipitées. »citation
citation
« C’est comme si mon expérience de vingt ans d’urgentiste ne m’avait pas préparé à ça,citation
commente le Dr Chicheportiche, qui est encore PH dans un service d’urgence, en plus de son activité libérale.
citation
Quand vous êtes missionné dans une structure et que vous débarquez sur une scène violente, vous êtes mentalement protégé par votre fonction, c’est le job. Mais là, j’étais en quelque sorte comme chez moi. C’est à la Belle Equipe que je prends tous mes déjeuners avec mon épouse, dont le cabinet de psychologue se trouve aussi à proximité. Les serveurs sont des amis. Aujourd’hui, je suis… assez perturbé. »citation

 

La voix du généraliste urgentiste s’est nouée. Brisée. Ce dimanche matin, il part chez un patient qu’il avait reçu vendredi après-midi. « Il était au Bataclan. Il m’a appelé pour me dire qu’il avait besoin de me voir. »


Propos recueillis par Christian Delahaye

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 24 Commentaires
 
justice! Médecin ou Interne 17.11.2015 à 09h13

Au moins lui il n'a pas raté son métro pour se rendre sur les lieux ! Il a accouru pour porter assistance sur place au péril de sa vie ! Il mériterait une reconnaissance de la nation.

Répondre
 
GERARD N Médecin ou Interne 16.11.2015 à 19h43

« Au lieu de donner la légion d'honneur à des clowns, notre gouvernement devrait s'intéresser à ces héros de notre vie quotidienne. »

Répondre
 
jean j Médecin ou Interne 16.11.2015 à 16h49

La motivation de nous, médecins, c'est de combattre à tout moment la mort. La vision d'une telle atrocité doit perturber énormement. Bravo pour votre action et votre courage. Jean Josse, généraliste

Répondre
 
HELENE S Pharmacien 16.11.2015 à 09h24

Une immense admiration pour ce que vous avez fait et votre courage.
Mes pensées vous accompagnent, en espérant que vous arriverez à vous remettre psychologiquement au mieux de ce drame.

Répondre
 
Jean-Jacques K Médecin ou Interne 16.11.2015 à 08h41

Félicitations pour votre réaction vous avez de toute façon fait ce que vous deviez et même au-delà. Courage pour la suite et pensez à vous faire aider. Amical souvenir de votre ancien chef...

Répondre
 
Laurent d Médecin ou Interne 22.11.2015 à 18h00

« Merci pour votre soutien mon colonel
meilleurs souvenirs de la BSPP  »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 20

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter