Non, la France n’a plus le meilleur système de santé au monde, montre l’OCDE

Non, la France n’a plus le meilleur système de santé au monde, montre l’OCDE

Coline Garré
| 04.11.2015
  • Non, la France n’a plus le meilleur système de santé au monde, montre l’OCDE-1

En 2000, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) clamait que la France « offrait les meilleurs soins de santé généraux », l’auréolant ainsi du titre de meilleur système de santé au monde.

Quinze ans après, l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) écorne la légende dans son « panorama de la santé 2015 » en alertant sur la prévention et la qualité des soins.

Bons points pour le reste à charge

La France tient encore la dragée haute pour l’espérance de vie à la naissance (82,3 ans pour les femmes, contre 80,5 ans en moyenne). Les dépenses de santé directement à la charge des patients sont parmi les plus faibles de l’OCDE. « Il y a eu des efforts indéniables pour améliorer l’accès aux soins et augmenter le taux de pénétration de la couverture complémentaire », qui atteint 95 % en France, salue Francesca Colombo, chef de la division santé de l’OCDE.
 

.


 

Faible investissement dans la prévention

Ces bons indicateurs sont menacés par des trous noirs en santé publique « qui ont pour conséquence le développement de maladies chroniques », prévient Francesca Colombo.

La France est toujours mauvaise élève pour ce qui est de la prévalence du tabagisme (24 % chez les plus de 15 ans, vs 20 % en moyenne) et de la consommation d’alcool (près de 12 litres par an et par habitant vs 9 en moyenne), notamment chez les jeunes et les plus défavorisés. Elle ne parvient pas non plus à endiguer l’épidémie d’obésité. Au total, la France consacre seulement 2 % de ses dépenses en santé à la prévention, contre près de 3 % en moyenne. « Ce n’est pas suffisant. La prévention doit être au centre », insiste la responsable.
 

Dépenses en matière de prévention par rapport aux dépenses totales de santé 2013 (ou année la plus récente)


 

Qualité des soins perfectible

Le trop fort recours à l’hôpital dans les maladies chroniques (la France est 21e sur 31 pour les hospitalisations évitables liées au diabète) ou encore les taux de mortalité après AVC, crise cardiaque ou cancer dénotent une qualité des soins perfectible.
 

.


 

Dans un contexte économique contraint, l’OCDE appelle à revoir la pertinence des actes (diagnostiques et chirurgicaux). L’OCDE cite le nombre d’examens d’IRM et de CT scanners en France qui est « parmi les plus élevés ». C’est surtout la durée moyenne de séjour hospitalier en soins curatifs qui pourrait être réduite, suggère l’OCDE.
 

Durée moyenne de séjour à l'hôpital, 2000 et 2013 (ou année la plus proche)


 

Le développement de la chirurgie ambulatoire reste inégal : si la France a rattrapé son retard pour la cataracte, elle est dans la queue du peloton pour l’ablation des amygdales.

Enfin, la consommation d’antibiotiques reste très élevée dans l’Hexagone (troisième pays en volume total des antibiotioques prescrits en 2013). A l’inverse, la part des génériques reste faible par rapport à la plupart des pays de l’OCDE.
 

Part des génériques dans le marché pharmaceutique total, 2013 (ou année la plus proche)

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
aspegic1000 Médecin ou Interne 05.01.2016 à 13h08

Et le taux de prématurité en augmentation, paramètre oublié, mais vérifié
en particulier depuis la création de " niveaux ".

Répondre
 
Dr AirGiAime Médecin ou Interne 06.11.2015 à 22h52

« Cette dégringolade dans le classement de l'OCDE n'est que la conséquence du mépris des énarques pour le système libéral conventionné, surtout en soins primaires et MG et l'orientation vers le tout h Lire la suite

Répondre
 
patrick l Médecin ou Interne 05.11.2015 à 11h47

Plutôt que de rejeter la faute sur la droite ou la gauche, il vaudrait mieux reconnaître nos erreurs: nous, les médecins, prescrivons trop de marques et d'antibiotiques. Ne cherchons pas à fuir nos Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 08.11.2015 à 00h02

«  Et quand il restera que 10 médicaments à prescrire dont 1 qui fera "tout",qui fera encore l'"ERREUR"?  »

Répondre
 
Etienne LB Médecin ou Interne 04.11.2015 à 21h36

« Si les génériques sont moins prescrits en France (20ème place sur 25), si les antibiotiques le sont plus (quasiment 2,5 fois plus qu'aux Pays-Bas), c'est de la responsabilité des politiques bien évi Lire la suite

Répondre
 
jacques b Médecin ou Interne 04.11.2015 à 20h02

! Ah les C... !
Les Français ne parlent que le Français et quand ils voyagent, ils ne voient RIEN sauf que la bouffe est innommable!
Il y a des DIZAINES d'années que ce poncif est obsolète (la MM du Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 7

L'espérance de vie en recul en 2015 aux États-Unis, selon les CDC

Longévité

L'espérance de vie des Américains a reculé en 2015, une première depuis 1993 selon un rapport des autorités sanitaires américaines. Un... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter