Tentative de suicide de Nicolas Bonnemaison : le pronostic vital n’est plus engagé

Tentative de suicide de Nicolas Bonnemaison : le pronostic vital n’est plus engagé

02.11.2015
  • L’hôpital Haut-Lévêque de Pessac (CHU de Bordeaux), où Nicolas Bonnemaison a été hospitalisé...

L’ex-urgentiste bayonnais, qui a tenté de se suicider samedi 31 octobre, une semaine après sa condamnation à de la prison avec sursis pour avoir donné la mort à une patiente, « a ouvert les yeux » dimanche et son pronostic vital n’était plus engagé.

Nicolas Bonnemaison, hospitalisé à l’hôpital Haut-Lévêque de Pessac dépendant du CHU de Bordeaux, « répond à des ordres simples », a-t-on précisé de source médicale et dans son entourage. Lundi matin, l'établissement confirmait que son état de santé était stabilisé. « Le pronostic vital n’est plus engagé, il est sorti de la phase critique et un réveil progressif est en cours », précisait le CHU dans un communiqué.

Malgré ces signes « encourageants », il restait dimanche après-midi dans un état préoccupant et il était « trop tôt pour se prononcer sur d’éventuelles séquelles », neurologiques notamment, a-t-on souligné de mêmes sources.

Indignation et soutien de ses anciens collègues

Nicolas Bonnemaison avait été retrouvé inanimé dans son véhicule, sur la commune de Tosse (Landes), près de Dax, sur un chemin de terre en lisière de forêt, apparemment après avoir absorbé des médicaments et tenté de s’asphyxier par des gaz d’échappement détournés vers l’habitacle, selon le parquet de Dax.

À ses côtés dans la voiture, un texte avait été retrouvé, expliquant les raisons de son geste, dans lequel « il se disait en substance éprouvé et fatigué de la vie », notamment après les épreuves judiciaires qu’il a endurées ces quatre dernières années, a précisé une source judiciaire.

Dans un texte reçu par l’AFP, un collectif de soignants du Centre hospitalier de Bayonne, où le Dr Bonnemaison exerçait, a déploré qu’il ait été « jeté en pâture à la vindicte publique » et notamment « victime d’une organisation hospitalière défaillante, d’une loi hypocrite » sur la fin de vie et d’un « acharnement » judiciaire.

Dans une interview au « Quotidien », le Dr Frédéric Chaussoy a lancé un appel à la mobilisation de ses confrères contre, dit-il, la justice inhumaine de l’Ordre qui a « cassé » son confrère. Le médecin, témoin lors des deux procès du Dr Bonnemaison, avait lui-même été mis en cause après le décès de Vincent Humbert en 2003.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
Etienne LB Médecin ou Interne 08.11.2015 à 19h16

« C’est la loi de 2002 relative aux droits des malades qui a introduit une distinction entre instances juridictionnelles et organes représentatifs de l’Ordre, et la présence de magistrats dans les pr Lire la suite

Répondre
 
OLIVIER J Médecin ou Interne 05.11.2015 à 04h22

L'Ordre se prononce par rapport au code de déontologie qui est inscrit dans la loi. Sa suppression conduirait à faire administrer la déontologie par des juges. L'idée qui consisterait à mettre en Lire la suite

Répondre
 
Etienne LB Médecin ou Interne 04.11.2015 à 17h46

La justice sous l’Ancien Régime était un embrouillaminis d’institutions. Le souci d’égalité ne concerne pas les conditions matérielles mais celui d’égalité devant la loi. Avec la Révolution Lire la suite

Répondre
 
Jean-Marc D Médecin ou Interne 03.11.2015 à 04h17

Cet Ordre des Médecins ne sert vraiment à rien, même plus à protéger les Médecins comme il le prétend. Il est temps de supprimer l'obligation d'y adhérer.

Répondre
 
LUC B Médecin ou Interne 03.11.2015 à 09h58

L'Ordre ne sert pas à nous protéger, c'est l'inverse, il est là pour mettre de l'Ordre, donc sanctionner.

Répondre
 
PATRICK C Médecin ou Interne 02.11.2015 à 23h02

« Il serait surtout intéressante que notre Cher Président Hollande mette ,enfin, en application une des promesses de son illustre prédécesseur (François Mitterand), suppression de cette institution is Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 1

Légalisation du cannabis : non pour Valls et Montebourg, oui pour les autres candidats à la primaire à gauche

cannabis

Les sept candidats à la primaire de la gauche ont exprimé leurs diverses positions au sujet du cannabis lors du deuxième débat télévisé, le... Commenter

Pourquoi je refuse le tiers payant : le SML édite à son tour une affiche

sml

Le refus de la généralisation du tiers payant obligatoire continue d'inspirer les syndicats de médecins libéraux. Après l'affiche de la... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter