La CSMF et l’UNPS s’opposent à la réforme des cotisations des praticiens conventionnés

La CSMF et l’UNPS s’opposent à la réforme des cotisations des praticiens conventionnés

Henri de Saint Roman
| 23.10.2015
  • Dr Ortiz, patron de la CSMF.

L’Assemblée nationale a adopté ce vendredi l’article 52 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016, qui programme une réforme des cotisations des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAMC).

Cet article prévoit d’une part d’abaisser le taux de prise en charge des cotisations maladie, maternité et décès des médecins de secteur I (de 9,81 % à 6,5 %) pour l’aligner sur le taux des autres professionnels indépendants (applicable au RSI).

Et, d’autre part, il fait passer de 0,01 % à 3,25 % le taux de la cotisation sociale de solidarité affectée au RSI de ces praticiens de secteur I pour leurs dépassements et actes non remboursés.

L’Union nationale des professionnels de santé (UNPS) et la CSMF se sont inquiétées ces derniers jours, des conséquences de cette réforme présentée par les pouvoirs publics comme totalement neutre pour les professionnels, mais qui doit entraîner une baisse mécanique des dépenses de l’ONDAM de ville (qui passerait ainsi en 2016 de 2 % à 1,7 %).

Où est le loup ?

La CSMF dénonce une « mesure apparemment technique » mais qui pourrait se traduire par une augmentation de la taxation des médecins de secteur II et en contrat d’accès aux soins à hauteur de 3,25 %. « Ça n’est pas écrit dans l’article de loi mais c’est un risque à venir », croit savoir le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF.

L’UNPS craint-elle aussi que l’article 52 du PLFSS poursuive d’autres objectifs que ceux énoncés dans l’exposé des motifs. Elle demande que cette disposition soit revue.

Il revient aux négociations conventionnelles, et non à la loi, de décider d’une éventuelle réforme du régime spécifique des professionnels de santé conventionnés, poursuit l’UNPS, qui réclame par ailleurs le rétablissement d’un ONDAM de ville à 2 %.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
hérodottt Médecin ou Interne 24.10.2015 à 22h30

« Qu'est qu'on peut rajouter?Que MST,HF,l'AN semblent être dirigés par le Komintern des années '20-'50,adapté à l'économie de marché (comme disait Gorbatchev)? »

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 24.10.2015 à 08h32

« En fait le plus simple serait d'aligner les retraites de médecins conventionnés au système général , puisque nous sommes si peu libéral ainsi nous pourrions toucher une retraite annuelle qui corresp Lire la suite

Répondre
 
sirius Médecin ou Interne 24.10.2015 à 08h06

« Les vérités exposées par Maudrux n'étaient sans doute pas bonnes à dire puisqu'il a été sacqué. C'est rigolo de voir la CSMF faire semblant de s'opposer à ce qu'elle a favorisé ! »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 23.10.2015 à 21h17

« Tiens tiens...Mais n'est ce pas feu le président de la Carmf qui dans un de ses éditoriaux un peu critique avait démonté completement le systeme et démontré mathématiquement que la circulation de l' Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 2

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 5

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter