Énorme couac au CHU de Montpellier, une fausse alerte d’enlèvement sème la pagaille

Énorme couac au CHU de Montpellier, une fausse alerte d’enlèvement sème la pagaille

03.10.2015
  • Énorme couac au CHU de Montpellier, une fausse alerte d’enlèvement sème la pagaille-1

Un courrier électronique écrit par un agent du CHU de Montpellier et transmis à ses confrères des centres hospitaliers de la région est à l’origine d’une incroyable confusion. Jeudi 1er octobre en fin d’après-midi, les quelque 4 000 salariés du CHU de Nîmes ont reçu un message laissant à penser qu’un kidnapping avait avorté dans une clinique voisine. Or cette tentative n’a jamais eu lieu.

Le commissariat de police est formel : « Il n’y a eu aucune tentative d’enlèvement mercredi 30 septembre à la clinique Kennedy de Nîmes, juste le signalement d’un couple au comportement suspect, nous confie-t-on. Seule une main courante a été déposée. »

Le courrier électronique rédigé par l’agent du CHU de Montpellier a circulé dans les centres hospitaliers de la région et a affolé personnel médical et parents.

« Le commissariat de police de Montpellier a diffusé une alerte en fin d’après-midi sur la présence suspecte d’un couple de roumains, qui rôde dans la région à la recherche d’enfants, indiquait le message. Ils ont été signalés à plusieurs endroits dans l’Hérault et le Gard depuis deux semaines, abordant à chaque fois un enfant de 8 à 11 ans, qui se sont systématiquement enfuis. Le dernier signalement date d’hier, et plus inquiétant, ils ont été vus dans les parties communes de la clinique Kennedy à Nîmes, dans le service pédiatrie (…) » La suite du message contient une description physique précise des personnes suspectées et de leur mode de transport.

Énorme malentendu

« Il s’agit d’un énorme malentendu, assure la policière en charge de la communication de la sécurité publique à Montpellier. Il y a eu un amalgame de plusieurs affaires et des raccourcis faits par notre interlocuteur du CHU avec qui nous avons seulement conversé au téléphone. Jamais nous n’avons dit qu’il y avait eu tentative d’enlèvement à Nîmes, pas plus que nous n’avons donné de description du véhicule utilisé par ces personnes. »

De son côté, le CHU de Nîmes est embarrassé « d’avoir diffusé une information présentée comme un signalement de police alors qu’il n’en était pas un. » La direction du CHU de Montpellier confirme avoir eu le signalement de cette situation par le commissariat de police de Montpellier : « En l’absence de signalement écrit, le responsable sécurité du CHU a choisi de transmettre un message de vigilance à ses confrères responsables de la sécurité dans les hôpitaux du Languedoc-Roussillon. Si une erreur a été commise dans la retransmission de ces informations, le CHU le regrette. » « Ce message professionnel n’avait pour but que d’attirer leur vigilance sur ce sujet, dans le cadre de leur mission de sécurité des biens et des personnes dans les hôpitaux », explique le directeur adjoint Guillaume du Chaffaut.

Si cette affaire ne porte pas à conséquence, elle devrait néanmoins interroger hôpitaux et service de police sur leur communication préventive.

De notre correspondant à Montpellier Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
RDZ Médecin ou Interne 04.10.2015 à 14h17

« C'est étonnant d'utiliser le terme " confrère" dans la rédaction d'un article concernant exclusivement un dysfonctionnement entre des collègues du Service de Sécurité d'un C.H.U !!!.. Cela ne semble Lire la suite

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 03.10.2015 à 21h14

« c'est comme pour la grippe… S'il y avait eu 1 million de morts on aurait trouvé ça opportun.
si un gosse avait disparu, vos critiques seraient différentes. Chacun fait ce qu'il croit devoir faire a Lire la suite

Répondre
 
Romain chu 34 Presse/média 03.10.2015 à 10h17

« C'est à l'image de son déficit , de sa communication...
En mots de sa direction »

Répondre
 
sophie s Médecin ou Interne 03.10.2015 à 08h57

« Surtout quand on sait que l'on peut rentrer dans un service comme dans un moulin....j'ai encore pu le constater cet été en allant visiter amie et famille dans trois services différents et surtout c Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 04.10.2015 à 19h11

« Les portiques c'est trop cher,mais quand vous aurez le "robot qui vous fouillera homme ou femme" à l'entrée d'un hosto vous trouverez cela normal! »

Répondre
 
MAGALI L Industrie Pharmaceutique 03.10.2015 à 09h55

« Oui et c'est comme ça dans tous les hôpitaux de France et de Navarre !! Il vaut toujours mieux prévenir que guérir !!!!! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter