Loi de santé : les sénateurs écolos veulent muscler la lutte contre les refus de soins

Loi de santé : les sénateurs écolos veulent muscler la lutte contre les refus de soins

11.09.2015

Les sénateurs écologistes viennent de déposer plus de 200 amendements pour remodeler le projet de loi de santé débattu au Sénat à partir de lundi. « Très en retrait par rapport à ce qui avait été étudié à l’Assemblée nationale, la majorité sénatoriale a réécrit (en commission) des parties importantes du projet de loi santé », a regretté ce vendredi Aline Archimbaud, sénatrice de Seine-Saint-Denis et vice-présidente de la commission des Affaires sociales.

L’accès aux soins fait partie des priorités. « Nous allons demander une réécriture complète de l’article sur les refus de soins pour sortir du flou », expose-t-elle. En cas de refus de soins, les écologistes souhaiteraient que le patient puisse être accompagné par une association. Le praticien et le patient devraient défendre leurs arguments devant de nouvelles instances qui ne seraient plus ordinales. Un nouvel observatoire national des refus de soins pourrait arbitrer les conflits. « Ces refus de soins ne font l’objet que de très rares condamnations devant les instances ordinales. Il convient que des structures ad hoc s’en emparent même si des représentants de l’Ordre des médecins pourront y siéger. »

Le CEPS, chambre noire ?

Les propositions écolos visent aussi à renforcer la lutte contre les conflits d’intérêts en santé. Une dizaine d’amendements défendent un contrôle plus démocratique du comité économique des produits de santé (CEPS), qui fixe les prix des médicaments. « Nous jugeons qu’il est urgent que des parlementaires participent à ce comité, qui ne doit plus être une chambre noire », souligne la vice-présidente de la commission des Affaires sociales.

Laurence Mauduit
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
T Médecin ou Interne 13.09.2015 à 09h04

« La sénatrice qui a quitté son groupe en 2014 est porteuse (à coût pas réduit du tout) de textes fournis par le ciss ( financé par des subventions et hébergé par le ministère). Aucun travail réel. Se Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 13.09.2015 à 07h49

« Les écologistes sont en crise identitaire chronique au niveau groupal. Les attaques vers un ennemi extérieur dont l'identité était très installée socialement est un procédé totalitaire classique. Le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

C à 25 euros : les médecins de Romillé encourent 6 mois de non-prise en charge de leurs cotisations sociales

Romillé

Quatre médecins contestataires de Romillé (Ille-et-Vilaine), qui cotent le C à 25 euros depuis février 2016, ont été entendus hier... 25

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter