Temps de travail des urgentistes : le président de la CME de Paris Centre se rebiffe

Temps de travail des urgentistes : le président de la CME de Paris Centre se rebiffe

29.07.2015

La réforme du temps de travail des urgentistes, entrée en vigueur le 1er juillet provoque des remous à l’AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris). Dans un courriel adressé à la direction, le Pr Stanislas Chaussade, président de la commission médicale d’établissement (CME) du groupement hospitalier (GH) de Paris Centre a menacé de ne pas appliquer le plan d’économie de sa direction. Il invoque « une ségrégation » entre les praticiens hospitaliers.

Fracture au sein des communautés médicales

L’accord conclu entre les syndicalistes et le ministère de la Santé en décembre 2014 limite à 39 heures le travail posté auprès du patient et réserve un temps forfaitisé pour les activités non cliniques, dans le respect des 48 heures hebdomadaires maximum. Sauf que les autres praticiens hospitaliers continuent de travailler « 48 heures semaines », explique le Pr Chaussade, ce qui conduit à « une ségrégation entre les médecins pour des raisons syndicales et politiques ».

Dans le cadre de la nouvelle organisation, l’AP-HP prévoit « la création de 26 postes au sein des urgences » pour un coût estimé à « 3 millions d’euros ». Or, « plus de 4 millions d’euros d’économies » sont demandées sur les effectifs pour l’année 2015, dont 600 000 pour le GH. « S’il manque des effectifs aux urgences, il faut les mettre, mais pas en déshabillant les autres services (...) sans concertation », souligne-t-il. « Dans ces conditions je refuse d’appliquer le plan d’efficience sur les effectifs médicaux au sein de mon GH en 2015 », note-il dans son email.

Une réforme coûteuse

La parution de l’instruction sur le décompte du temps de travail des urgentistes avait provoqué une levée de bouclier la semaine dernière de la part des présidents des CME des centres hospitaliers et de la Fédération hospitalière de France (FHF) qui pointaient du doigt le surcoût de la réforme estimé à 90 millions d’euros.

Les praticiens hospitaliers sont par ailleurs toujours dans l’attente d’une réforme de leur temps de travail, le rapport Le Menn sur l’attractivité des carrières à l’hôpital a été remis le 20 juillet dernier à Marisol Touraine. Il sera rendu public en septembre et accompagné « d’un plan d’action », selon le ministère.

S. M. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Christophe F Médecin ou Interne 30.07.2015 à 14h25

Si ça coûte 90 millions d'euros, ça veut dire que les urgentistes sont sous payés ou exploités pour la même valeur depuis très longtemps, comme la majorité des médecins hospitaliers...
Par ailleurs, Lire la suite

Répondre
 
PATRICKBROSSAULT Médecin ou Interne 30.07.2015 à 13h31

Une seule solution pour chaque PH ou le ou les syndicats : attaquer dans le délai de 2 mois à compter de sa publication au J.O. l'instruction devant le Conseil d'Etat par une simple lettre Lire la suite

Répondre
 
philippe B Médecin ou Interne 30.07.2015 à 12h04

Profitons de de cette aubaine pour que l'ensemble des PH qui se sentent lésés, demandent les mêmes conditions d'exercice !!!
Le combat ne fait que commencer.
Bonnes vacances

Répondre
 
Patrice S Médecin ou Interne 29.07.2015 à 22h30

« Oui un régime spécial. On doit faire 48H comme tous les médecins, certes on n'a "que" 39H de clinique (donc en présence aux urgences à s'occuper des patients) et on fera les staffs, les formations, Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 17.09.2015 à 16h17

Mon cher confrère, nous comprenons très bien votre revendication, mais "1)venir travailler chez vous" ,
A l'avenir à quoi bon travailler dans un hôpital, avec des fonds privés sous une Lire la suite

Répondre
 
GERARD P Médecin ou Interne 29.07.2015 à 19h17

« Les urgentistes ont maintenant un "régime spécial" comme à la SNCF et EDF. Une nouvelle usine à gaz !!! »

Répondre
 
claude p Médecin ou Interne 29.07.2015 à 20h15

« Le copinage politique de Pelloux a bien fonctionné »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... Commenter

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... Commenter

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter