L’incidence de l’hépatite C continue d’augmenter dans l’Union européenne

L’incidence de l’hépatite C continue d’augmenter dans l’Union européenne

27.07.2015
  • L’incidence de l’hépatite C continue d’augmenter dans l’Union européenne-1

À la veille de la journée mondiale contre l’hépatite, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) vient de publier les données épidémiologiques concernant les hépatites C et B dans l’Union Européenne pour l’année 2013.

En 2013, 31 513 nouveaux cas d’infections par le virus de l’Hépatite C ont eu lieu dans 26 pays de l’Union Européenne, soit 9,6 cas pour 100 000 habitants. L’incidence de l’hépatite C augmente régulièrement depuis 2010, année où elles étaient encore inférieures à 8 cas pour 100 000 habitants. Le pays européen ayant l’incidence la plus importante est le Royaume Uni, avec 21,5 cas pour 100 000 habitants.

Deux fois plus d’hommes que de femmes

Les malades masculins étaient près de deux fois plus nombreux que les femmes, et les jeunes de 25 à 34 ans constituaient le groupe le plus représenté, avec des incidences de 29,3/100 000 chez les hommes et de 15,1/100 000 pour les femmes.

Cette surreprésentation des jeunes s’explique par le principal mode de transmission : la consommation de drogues injectables (80,7 % des nouveaux cas entièrement documentés). Si l’infection nosocomiale par le virus de l’hépatite C est devenue rarissime dans l’Union Européenne en général, elle reste commune dans certains pays.

Les auteurs notent qu’il existe d’importantes différences entre les réseaux de surveillances des différents pays. Certains d’entre eux, dont la France, ne fournissent pas d’information sur le caractère chronique ou aiguë de l’hépatite, ce qui explique que 73,7 % des 31 513 nouveaux cas d’hépatite C sont classés comme « inconnues ».

Les données contrastées de l’hépatite B

Concernant l’hépatite B, 19 101 nouveaux cas ont été enregistrés dans les 28 pays de l’Union Européenne dont 71,4 % d’hépatites B chroniques. Là encore, ce sont les jeunes de 25 à 34 ans qui sont les plus touchés.

Les auteurs observent une tendance à la baisse en Europe – avec de fortes disparités – du nombre de nouveaux cas d’hépatites B aiguës. Cette diminution est vraisemblablement due aux campagnes de vaccinations. Parallèlement, les cas d’hépatite B chroniques ont connu une hausse régulière. « Les données sont difficiles à interpréter, soulignent les auteurs, il y a des preuves que les transmissions continuent et il y a toujours des cas importés. »

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter