Élections professionnelles : l’Union collégiale espère gagner du terrain avec ses listes rebelles

Élections professionnelles : l’Union collégiale espère gagner du terrain avec ses listes rebelles

07.07.2015
  • Élections professionnelles : l’Union collégiale espère gagner du terrain avec ses listes rebelles - 1

Le Dr Meyer Sabbah, président de l’Union collégiale, persiste et signe. Après avoir lancé un appel aux médecins non syndiqués « prêts à faire sauter le système » pour constituer des listes électorales « rebelles » en vue des prochaines élections professionnelles, les échos du terrain sont jugés « satisfaisants » par le syndicat, même si le combat n’est pas encore gagné.

« Les médecins libéraux s’aperçoivent qu’on est en état de guerre mais tous ne sont pas encore en guerre », résume le Dr Sabbah. Selon lui, ces listes « rebelles » s’étoffent en France, par exemple en Ile-de-France et PACA. Pour autant, précise-t-il, « nous n’avons pas de listes complètes dans toutes les régions et nous avons besoin de médecins qui y croient ». L’Union collégiale revendique le soutien du Dr Gérard Maudrux, patron de la CARMF (même si ce dernier a surtout appelé à faire barrage à la CSMF et MG France).

Attaquer la date des élections

L’Union collégiale avait initialement appelé (en vain) les autres syndicats à faire liste commune aux URPS pour s’opposer au projet de loi santé. Puis le Dr Sabbah a changé son fusil d’épaule et lancé sa propre campagne. La date limite de dépôt des listes de candidats étant fixée au 3 août, les praticiens intéressés peuvent s’inscrire en ligne.

L’Union collégiale poursuit par ailleurs sa stratégie de guerre procédurale.

Le syndicat s’apprête à déposer cette semaine deux nouveaux recours : l’un vise à contester la date du scrutin aux URPS (12 octobre), l’autre concerne l’impossibilité pour les médecins du secteur 3 de se présenter aux élections.

Le Dr Sabbah annonce enfin la création de deux associations de défense de la médecine libérale – promotion du secteur 3 et front de libération de la médecine libérale. « Si on n’agit pas, on va tout perdre », conclut-il.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L’Allemagne autorise la prescription et le remboursement du cannabis à des fins médicales

cannabis

Les députés allemands ont donné leur feu vert, ce jeudi, à la prescription médicale du cannabis, mais aussi à sa délivrance en pharmacie et... Commenter

L'équipe santé de Fillon consulte les médecins et promet de supprimer le TPG obligatoire

Fillon

François Fillon prend activement le pouls de la profession. Son équipe santé a rencontré les 18 et 19 janvier les leaders des principaux... Commenter

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter