À Paris XIII, une erreur dans le report des notes perturbe les candidats de la PACES

À Paris XIII, une erreur dans le report des notes perturbe les candidats de la PACES

Sophie Martos
| 06.07.2015
  • À Paris XIII, une erreur dans le report des notes perturbe les candidats de la PACES - 1

Les étudiants de la première année commune aux études de santé (PACES) de Paris XIII (Bobigny) ont eu des sueurs froides il y a quelques jours lorsqu’ils ont pris connaissance des résultats du concours ouvrant aux cursus de médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique.

Une erreur « matérielle » survenue dans le report des notes d’une unité d’enseignement (éthique-génétique) a entraîné une légère modification du classement des étudiants reçus et ceux sur les listes complémentaires. « À l’origine de cette erreur, les notes n’ont pas été harmonisées. Elles ont été reportées sur 30 points au lieu de 55, ce qui a impacté le résultat final qui compte 650 points », regrette le Pr Jean-Luc Dumas, le doyen de l’UFR de médecine de Bobigny.

Affichés le 23 juin, les premiers résultats ont créé la surprise chez quelques étudiants persuadés d’avoir réussi cette épreuve. « Un nouveau calcul a immédiatement été effectué, un nouveau classement était disponible dès le lendemain », précise le doyen de Bobigny.

Une affiche a été apposée à l’université et un communiqué a été envoyé à l’ensemble des étudiants de PACES les informant que « le classement général n’était pas modifié mais le classement intermédiaire par filière pouvait l’être partiellement ». L’UFR a présenté « ses excuses les plus sincères ». Les étudiants étaient également invités à effectuer une nouvelle hiérarchisation de leurs vœux, un moment stratégique.

Deux étudiants ont eu leur deuxième vœu

Au final, sur les 137 places ouvrables en médecine, quatre étudiants sont passés sous la barre du numerus clausus et ont été intégrés en haut de la liste complémentaire. Trois étudiants reçus en odontologie, qui accueille 16 places, sont également passés sur la liste complémentaire. « Il n’y avait pas d’affolement à avoir car les désistements pour changer d’affectation (médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique) et de hiérarchisation des vœux donnant lieu au classement définitif, ont permis à tous les étudiants passés sur liste complémentaire d’être reçus », affirme le doyen.

Sur les sept étudiants placés sur liste complémentaire, cinq d’entre eux ont eu leur premier choix, et deux, leur second choix. Jean-Luc Dumas regrette que cette erreur se soit produite. « Je ne souhaite pas la minimiser », indique le doyen, qui se tient disponible pour recevoir les étudiants qui auraient pu être affectés par les changements de classement.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Solen R Etudiant en santé 09.07.2015 à 13h14

Super photo rouennaise ;)

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... Commenter

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé-1

Demandez le programme ! À l'approche du premier tour de l'élection présidentielle, « le Quotidien » a synthétisé – sans filtre – les... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter