Étude américaine : la légalisation du cannabis thérapeutique n’augmente pas la consommation des adolescents

Étude américaine : la légalisation du cannabis thérapeutique n’augmente pas la consommation des adolescents

17.06.2015
  • Étude américaine : la légalisation du cannabis thérapeutique n’augmente pas la consommation des adolescents - 1

Depuis 1996, 23 États américains, ainsi que le district de Columbia, ont légalisé le cannabis thérapeutique. Ces nouvelles législations ont provoqué des craintes quant à l’effet que pourrait avoir une plus grande disponibilité du cannabis sur la consommation des jeunes.

Selon une étude publiée dans le « Lancet Psychiatry », et financée par le US National institute on drug abus (NIDA), la légalisation du cannabis thérapeutique ne se serait pas accompagnée d’une augmentation de la consommation de marijuana des adolescents, en tout cas dans 21 États américains étudiés par les auteurs.

Le Dr Deborah Hasin et ses collègues du département d’épidémiologie de l’école de santé publique de l’université de Columbia, à New York, se sont appuyés sur une enquête conduite tous les ans, dans 400 écoles réparties dans l’ensemble des États-Unis, auprès de jeunes de 13 à 14 ans, de 15 à 16 ans et de 17 à 18 ans. Au cours de cette enquête, il est notamment demandé aux participants s’ils ont consommé du cannabis dans les 30 jours qui précèdent. Les épidémiologistes ont ainsi réuni des informations concernant la consommation de cannabis de plus d’un million d’adolescents entre 1991 et 2014.

Le cannabis n’est plus considéré comme transgressif

Pendant les 24 ans étudiés, la consommation de cannabis était plus répandue dans les États qui ont, à un moment donné, adopté la légalisation du cannabis thérapeutique, avec une prévalence de 15,87 % contre 13,27 % dans les autres États. Cependant, la consommation n’a pas significativement varié suite à la légalisation : 16,25 % en moyenne avant que la loi soit votée, contre 15,45 % après.

Les auteurs précisent qu’ils ont tenu compte des évolutions des modes de consommation du cannabis au cours des 24 années concernées, ainsi que d’autres facteurs confondants, comme l’âge, l’ethnie et le type d’école. Ils rappellent également que la légalisation du cannabis pourrait modifier la perception de cette substance sur le plus long terme, ce qui nécessitera d’avantage d’investigations.

La légère diminution observée après l’adoption des lois autorisant le cannabis thérapeutique pourrait être le signe que la consommation de cannabis n’est plus considérée comme un acte transgressif, notent les auteurs. Le fait que les États qui ont légalisé la marijuana sont également ceux où les niveaux de consommation sont les plus élevés a également éveillé l’attention des auteurs : « Il doit y avoir des facteurs de risques liés à ces États qui expliquent les deux phénomènes », estiment-ils.

Dans un éditorial accompagnant l’étude, le Dr Kevin Hill, psychiatre addictologue dans le Massachusetts, estime qu’il y a désormais un « ensemble de plus en plus important de preuves qui montrent que la légalisation du cannabis n’augmente pas la consommation des adolescents. Les décisions politiques concernant la légalisation du cannabis devraient au mois partiellement être guidées par ce genre de résultat. »

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Antibiorésistance : l'OMS publie la liste des bactéries pour lesquelles la recherche de nouveaux antibiotiques est prioritaire

OMS

Pour mieux lutter contre l'antibiorésistance, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publie ce lundi une liste des bactéries résistantes... Commenter

Place des cliniques dans la présidentielle : la FHP délivre ses bons et mauvais points

fhp

Attentive à la tournure de la campagne électorale où la santé et la protection sociale tiennent une bonne place, la Fédération de... Commenter

La société Ophta City condamnée à 30 000 euros d'amende pour exercice illégal de la médecine

Poursuivie par l'Ordre des médecins, l'ARS des Hauts-de-France, la caisse primaire d'assurance-maladie du Nord et par le Syndicat national... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter